Tour de France 2022: Belle victoire de Houle en solitaire... Vingegaard a résisté aux attaques de Pogacar... Revivez la 16e étape en direct

cyclisme Suivez avec nous la 16e étape du Tour de France entre Carcassonne et Foix

Nicolas Camus
— 
Hugo Houle a remporté la 16e étape du Tour de France, le 19 juillet 2022.
Hugo Houle a remporté la 16e étape du Tour de France, le 19 juillet 2022. — AFP

L'ESSENTIEL

  • La 16e étape du Tour de France a emmené ce mardi les coureurs de Carcassonne à Foix (178,5km).
  • Une étape à nouveau très mouvementée, avec une grande échappée de 29 coureurs qui s'est dessinée après une heure de course. 
  • Les choses se sont décantées dans les 60 derniers kilomètres, tout d'abord dans la montée Port de Lers. L'ascension du terrible Mur de Péguère a fini de faire la sélection, aussi bien en tête de course que derrière. 
  • Le Canadien Hugo Houle était le plus fort des hommes de tête, et a remporté à 31 ans la plus belle victoire de sa carrière. 
  • Dans le groupe des favoris, Tadej Pogacar a tenté d'attaqué le maillot jaune Jonas Vingegaard à trois reprises, mais le Danois ne s'est jamais laissé déborder. 
  • Romain Bardet, avec un retard de 3'30 sur la ligne par rapport à tous les autres favoris, est le grand perdant du jour au classement général.  
  • Tous les résultats et classements sont à retrouver par ici.

 


17h45 : Allez on bâche

Sur ce braves gens, c'est l'heure de se quitter. Merci à tous, vous avez encore été nombreux à suivre l'étape avec nous, ça fait plaisir. Demain on prend l'antenne plus tôt, sur les coups de 14h00, pour ne rien rater du spectacle qui s'annonce vers Peyragudes. Bonne soirée tout le monde, la bise ! 

17h44 : Wout van Aert sur pourquoi il était dans l'échappée, tiens

« C'était important d'avoir quelqu'un devant aujourd'hui, car la dernière montée était très raide, il était possible que Jonas soit seul à ce moment là. J'aurais pu l'attendre au sommet si besoin. S'il est tout seul, c'est difficile de contenir les attaques. Mais bon, Sepp Kuss était là finalement. »

17h39 : Jonas Vingegaard à son tour au micro

« Pogacar a essayé de m'attaquer, j'ai pu répondre à chaque fois. Je ne me suis pas vraiment senti en difficulté. C'est sû que quand Tadej attaque il faut réagir tout de suite. »

17h35 : Les mots du vainqueur du jour, Hugo Houle

« Je pense que je ne réalise pas encore. Journée incroyable, j'ai sauté dans la première montée, puis je suis revenu, ensuite j'ai roulé devant et j'ai pris un écart, je me suis dit je fonce. C'était mon rêve un peu fou de gagner une étape du Tour depuis qu'il m'a quitté (il parle de son frère). C'est complètement fou, je suis sûr qu'il m'a aidé. C'est inouï. »

17h31 : Allez, en attendant d'autres réactions, je vous propose ce petit quiz sur l'histoire du Tour (perso j'ai fait 9, il y a de la place pour vous, je vous fais confiance).



17h29 : Et celle de Valentin Madouas, justement

« Dans la première montée j'ai eu un coup chaud, j'ai eu besoin de me rafraichir derrière. Ensuite c'est bien revenu, on a fait une belle course avec Storer. Deuxième sur une étape du Tour c'est bien, mais ça ne suffit pas. La priorité pour les prochains jours c'est David, aller chercher le podium, il ne faut pas avoir de complexe, être offensif, attaquer. On donnera tout pour lui. »

17h26 : La réac de David Gaudu

« Dommage pour Valentin, hugo a fait un gros numéro donc bravo à lui. On arrive pas à concrétiser mais l'équipe est bien. On est pas loin. Plaisir d'être sur ce Tour de France. »

17h25 : TU M'ETONNES.




17h18 : Belle histoire pour Hugo Houle, qu'on a entendu dédier cette victoire à son frère, décédé accidentellement il y a quelques années alors qu'il était sorti courir. On le connaît pas personnellement mais vu son émotion à l'arrivée, on est heureux pour lui.
17h14 : Bardet en termine tout juste ! 3'30 de retard pour le leader de la DSM sur les favoris, et du coup Quintana et Gaudu grands vainqueurs du jour au général, puisqu'ils montent respectivement à la 4e et la 5e place.
17h10 : Top pour le groupe des favoris ! 5'50 après Houle. Pogacar et Vingegaard roue dans roue derrière van Aert.
17h09 : On attend maintenant les favoris. Groupe emmené par van Aert, qui s'est relevé pour assurer la descente. Romain Bardet est à près de 3 minutes derrière, il va perdre beaucoup aujourd'hui le Français. David Gaudu est rentré, lui.
17h07 : Vlasov en termine, il va reprendre du temps pour le général. Geschke dans la foulée, encore 12 points de ramassés aujourd'hui pour le maillot à pois, c'est bien joué.
17h05 : Et le sprint pour la 2e place avec Madouas qui est rentré sur Woods et Jorgenson ! Et c'est......... MADOUAS QUI VIENT LA GRATTER. Mais oui ! Woods 3e, Jorgenson 4e, Storer 5e.
Okm : VICTOIRE POUR HUGO HOULE ! Oh qu'elle est belle celle-là ! Oui il peut tirer la langue le Québécois.
1km : La flamme rouge pour Hugo Houle !! Il y a va tout droit.
3km : Il va s'offrir la plus belle victoire de sa carrière le Québécois, à 31 ans. On l'avait déjà vu devant sur l'étape de Saint-Etienne, où il avait été battu dans un sprint à trois par Mads Pedersen.
6km : Les Groupama-FDJ vont faire 4 et 5 avec Madouas et Storer... Encore des places d'honneur pour l'équipe française, après celles de Pinot dans les Alpes et à Mende.
8km : Jorgenson est reparti et est en train de revenir sur Woods, mais avec tout ce qu'il a lâché comme forces, il pourra pas espérer mieux. 50'' de retard alors qu'il reste 8 bornes.
10km : Ca déroule pour Houle, qui a forcément été mis au courant de ce qu'il se passe derrière. Je me demande juste si Woods va tenter de revenir à fond les ballons ou si ça ne se fait pas. Tu vas pas aller « voler » l'étape à un équipier, si ?
13km : Hop hop hop la chute de Jorgenson ! Il a pris tous les risques pour revenir dans la descente, c'était un peu trop. Woods seul en chasse maintenant sur son coéquipier, c'est gagné pour l'équipe Israel Premier Tech !
15km : Houle qui maintenant l'écart dans la descente ! 30'' d'avance pour le Canadien, encore bien lucide. Ca peut suffire jusqu'à Foix.
18km : Je comprends la frustration mais c'est bien de changer aussi, ça offre d'autres possibilités, d'autres tactiques à explorer. On a vu de belles étapes se jouer en descente aussi, on se souvient de Bardet par exemple. Et puis demain et jeudi on arrive au sommet !
an
ansal
les étapes de montagne avec 25km de descente jusqu'à l'arrivée...
21,5km : Ca y est, les favoris en ont terminé avec le mur de Péguère. Vingegaard et Pogacar ensemble, il a essayé le Slovène mais son rival est très, très fort. Et il a encore de la main d'œuvre pour la fin d'étape, alors je ne crois pas que ce sera pour aujourd'hui.
23km : Le pauvre Jorgenson il est vraiment le cul entre deux chaises. Il doit rouler pour revenir sur Houle, mais en même temps il ramène Woods qui ne fait aucun effort. Donc s'il y arrive, Woods le déposera plus tard pour aller chercher l'étape. Bon courage avec ça.
24km : Sepp Kuss qui fait parfaitement son boulot en imprimant un gros rythme, Pogacar ne peut pas tenter quoi que ce soit pour l'instant. Ca paraît mort pour aujourd'hui, sauf s'il se passe quelque chose dans la descente.
25,5km : Puah Bardet est déjà à 1'45 des favoris... Thomas et Gaudu sont à 22''.
26,5km : Houle qui passe au sommet ça y est ! Jorgenson et Woods à 23'' derrière lui, il va avoir du mal à les tenir.
27km : Pas de chance pour UAE, parce qu'ils étaient en train de préparer quelque chose. Ca ne veut toujours pas sourire. Et puis Vingegaard qui va récupérer van Aert pour la descente, limite il pourrait tenter un truc.
27,5km : Hop hop hop Majka obligé de s'arrêté net !! Il s'est passé quoi, la chaîne bloquée ? Parce que là c'est souci mécanique c'est clair. Et du coup Kuss prend le relais tout de suite pour assurer le tempo et essorer Pogacar.
28km : Alors que Storer a lâché devant ! Jorgenson et Woods sont à deux derrière Houle, sachant que Woods ne roule pas car le Canadien est de la même équipe d'Israel Premier Tech.
28,5km : Gaudu, Thomas et Yates qui sautent, il ne sont plus que 4 dans la roue de Majka ! Pogacar, Vingegaard, Kuss et Quintana.
28,8km : Majka qui se place en tête du groupe maillot jaune dès les premiers mètres du mur. C'est parti pour la lessiveuse !!
29km : Le trio de poursuivants qui réduit un peu l'écart mais pas trop. Houle résiste bien, toujours 40'' de marge.
29,5km : Je vous remets les attaques de Pogi tout à l'heure. Hâte de les voir débouler dans cette partie du mur les loustics.




29,8km : Allez Storer qui accélère, après le gros boulot de Madouas. Woods et Jorgenson tiennent bon.
30km : Ohlala ils sont collés à la route dans ces rampes c'est terrible !! Gallopin qui saute, Caruso aussi et ça c'est plus étonnant. On va voir les hommes forts là.
30,5km : Le groupe Geschke-van Aert à 1'30 de Houle. Le maillot vert se relève, il va attendre gentiment son leader pour l'aider dans la redescente vers Foix.
31km : Houle est parti dans les gros pourcentages. Derrière, Gallopin s'est fait reprendre par le groupe Madouas-Storer. Ils sont à 48''. Allez les gars c'est maintenant que ça se joue !
32km : C'EST OBLIGE LA PUB ALORS QU'ON ENTRE DANS LE DUR DE LA MONTEE LAAAAAAAAAA ?

(pardon)

32,5km : Je profite de la tribune qui m'est offerte pour saluer notre ancien CDD Quentin, qui s'est bien foutu de ma gueule quand dans un papier samedi j'avais mis Gallopin pour jouer devant sur les étapes restantes. ALORS ??
33km : Il est en train de faire un truc là Hugo Houle. Gallopin repoussé à 22'', le groupe Storer à 46''. Mais les plus gros pourcentages arrivent !
34km : Ca bouge chez les échappés. Houle est parti en éclaireur, Gallopin est à 10''. Derrière eux, un groupe de 5 avec Storer et Madouas notamment. Va Aert n'a pas suivi.
35km : Bardet recolle au groupe maillot jaune au pied de la descente. On espère qu'il aura de meilleures jambes ensuite.
35,5km : Bonne nouvelle pour Vingegaard, il a récupéré van hooydonck dans la descente. Bon il va pas tenir longtemps le Néerlandais dans la montée mais c'est toujours ça de pris.
36km : Et voilà c'est déjà parti pour la dernière ascension ! Encore plus vite que ce que je pensais. Attention elle est ètrs dure cette montée, au début ça va c'est roulant mais dans le dernier tiers on a des pourcentages à 16-18% !
37km : Alors que ça temporise un poil dans le groupe de tête. Du coup Madouas en profite pour rentrer, avec Burgaudeau et Gallopin. Allez les petits Français !
38km : Romain Bardet est à 25'' du groupe maillot jaune. C'est lui le principal battu du jour pour le moment.
39km : Les 7 en terminent bientôt avec la descente. Ca va remonter presque tout de suite vers le mur de Péguère.
43km : Il a lancé la baston de loin Tadej, ça promet pour tout à l'heure. Ce qui est bien c'est qu'on va vivre trois étapes là absolument géniales dans les Pyrénées, parce qu'il a pas fini d'essayer.
45km : Il se relève le maillot blanc, après en avoir mis pendant plus d'un kilomètre. Pour l'instant Vingegaard est impérial, mais il pose les bases pour la dernière montée Pogacar, miam miam.
46,6km : Le groupe des favoris passe au sommet, et Pogacar qui y va dès le début de la descente ! Il veut tester Vingegaard dans un autre registre, c'est bon ça !
48km : En revanche Bardet est dans le mal aujourd'hui, c'est le seul du top 5 à ne pas pouvoir suivre. Aie aie aie Romain, elle est encore longue cette étape.
49km : IL EN REMET UNE ! Même punition, Vingegaard revient tout de suite et du coup c'est Gaudu qui contre ! Mais oui David. Evidemment, l'épicier Geraint Thomas réagit pour la première fois depuis le début du Tour...
49,5km : Pouah il est revenu tellement facile le maillot jaune... Du coup Pogi s'arrête, et Majka et Kuss peuvent revenir; comme le reste du top 10.
50km : ATTAQUE DE POGACAR !! Vingegaard réagit un peu à contre-temps mais il revient dans la route !
52km : Enric Mas qui part tout seul maintenant devant le peloton, ses deux coéquipiers ont sauté. Il a pris 50'' mine de rien l'Espagnol, il lui reste 2 kilomètres dans cette montée.
53,5km : Le passage au sommet pour les hommes de tête ! J'avais dit un petit groupe de 10 maximum, ils sont 7. Venez me chercher.
54,5km : Regroupement général ! Sous l'impulsion de Geschke, les poursuivants sont rentrés sur le trio de tête. Ils sont donc 7 désormais à mener la course.
55,5km : Et la Movistar qui met en route dans le peloton ! Ils partent à trois, dont le leader Enric Mas. Un peu décevant pour l'instant l'Espagnol, 10e du général à 9'58. C'est le moment de se réveiller.
55,7km : Vlasov qui lâche ! Oh la surprise. Le Russe n'arrive pas à suivre le rythme de van Aert, plus que Geschke, Jorgenson et McNulty avec lui.
56km : J'ai déjà tellement chaud assis dans mon salon, j'imagine même pas les coureurs qui grimpent là alors qu'il fait 36°C. Des surhommes si vous voulez mon avis.
57,5km : Oula ça accélère chez les poursuivants ! Jorgenson était parti, van Aert va le chercher, y'a plus que Vlasov et Geschke dans la roue. Madouas s'accrrrrrrroche comme il peut à quelques mètres.
58km : Du coup dans le peloton il n'y a plus que Benoot et Kuss pour accompagner Vingegaard. Elle va être longue cette fin d'étape pour la Jumbo, surtout si Pogacar décide d'aller se dégourdir les jambes.
58km : Vlasov accélère pour aller chercher Madouas. Et van Aert qui ne lâche pas le Russe d'une semelle, normal.
59km : Ca y est, regroupement en tête, où l'on a désormais un trio. Madouas tente d'en remettre une derrière (alors qu'il a Storer devant?)
60km : Ca attaque dans le groupe des poursuivants, ils doivent sentir que c'est maintenant pour l'étape. Powless et Geschke là, tout à l'heure c'était Madouas et Gallopin, Vlasov avant eux... Alors que Storer et Woods reviennent à 10'' de Caruso, qui ferait peut-être bien d'attendre étant donné qu'il reste encore beauuuuuucoup de chemin.
61km : Ca se clarifie en tête > Caruso tout seul, Woods et Storer à 20'', le groupe van Aert (ils sont 14) à 50''.
61,5km : Ok alors c'est cool cette petite BA d'Astrid et Raphaëlle le duo d'enquêtrices mais la course c'est bien aussi. Merci.
62km : Woods seul en contre-attaque finalement. Les autres sont restés groupés, on trouve notamment Madouas et Galopin dans le coup.
63km : Allez hop, Caruso y va tout seul. Logique, c'est un sacré grimpeur l'Italien. Woods et van Aert mènent le groupe de poursuivants une dizaine de secondes derrière.
63,5km : Gougeard, Bouet, Gilbert, Houle, Louvel déjà distancés....
64km : Les trois premiers kilomètres de la montée sont à plus de 10%. Pouah, avec la chaleur ça va faire des dégâts ce truc !
65km : Le pied de la montée approche à grands pas et ça attaque dans le groupe des échappés ! Le Gac et Caruso sont partis à deux.
67km : Le Port de Lers ne permettra pas de se faire une idée de qui gagnera aujourd'hui, mais ça quand même faire un sacré tri dans le groupe de tête. S'ils sont encore 10 ensemble en haut ce sera un maximum. Dont combien de Français ?? C'est la grande question.
70km : C'est vrai que l'arrivée du jour est la même que celle de 2017. Un bon souvenir pour Wawa (qu'on aurait bien aimé voir plus longtemps sur ce Tour).




73km : Alors que l'écart entre le peloton et les échappés a un peu baissé ces derniers kilomètres. 7'17 d'avance pour les fuyards, dont l'un ira au bout, on peut le dire.
75km : Ca sent vraiment le sapin pour Marc Soler, qui navigue à plus de 5 minutes du peloton. Avec ce qu'il reste à grimper, ça semble impossible de le voir à l'arrivée. Ce serait un vrai vrai coup dur pour Pogacar, qui perdrait encore un appui en montagne (et les UAE ne seraient plus que 5).
78km : Après (je reviens sur mon post précédent), on peut aussi se dire qu'il prend de l'avance pour être sûr d'être aux côtés de Vingegaard au sommet du mur de Péguère. Je ne sais pas.

Hésitez pas si vous avez un avis sur la question, on peut en discuter. 

81km : Du mal à saisir quand même la tactique de la Jumbo aujourd'hui. Dimanche, van Aert s'échappe et au bout de 20 km on le rappelle en se disant « Wout, c'est peut être une connerie, ça sert à rien ». Et là rebelotte, le maillot vert est encore devant (avec van Hooydonck aussi) alors qu'il peut se passer des choses dans le final, entre les montées et la grosse descente vers Foix. Ils ne doivent plus attaquer normalement les Néerlandais mais plutôt défendre, m'enfin...
84km : On est à 20 kilomètres de la première vraie difficulté du jour, le Port de Lers. 11 bornes à 7% de moyenne, pas mal mais ce ne sera qu'un échauffement avant le mur de Péguère, où là on va bien s'amuser.
87km : Et l'avance des échappés qui grimpe, qui grimpe, pour s'approcher des 10 minutes là. Le mieux placé au général n'est pas si loin > Aleksandr Vlasov, qui est 11e à 10''32.
91km : Les pauvres AG2R c'est vraiment la poisse, ils ne sont plus que trois sur ce Tour... Heureusement Bob Jungels a sauvé le coup en gagnant dans les Alpes.
93km : A noter aussi qu'on est partis un peu plus léger ce matin dans le peloton. Les Français Mikaël Chérel et Aurélien Paret-Peintre, ainsi que Max Walscheid ont été testés positifs au Covid et ont dû abandonner. Lennard Kamna, malade, n'est pas parti non plus. L'Allemand a été un des grands animateurs de ce Tour, sur la route de la Planche et de la montée Jalabert à Mende notamment.
96km : La petite scène cocasse de ce début d'étape. Van Aert pensait prendre ses points peinard pour le maillot vert mais c'était sans compter sur Nils Eekhoff, qui lui est passé devant (personne ne sait pourquoi). Le Belge n'a pas manqué d'aller lui demander dans la foulée.




99km : Le peloton est tranquillement mené par la Jumbo-Visma du maillot jaune Jonas Vingegaard. Mauvaise nouvelle en revanche pour Tadej Pogacar, Marc Soler est loin derrière tout le monde, pas bien du tout aujourd'hui l'Espagnol. Il est malade, et actuellement au niveau de la voiture médicale. Ca sent pas du bon du tout pour la suite de l'étape.
101km : Tous les noms sont ici si vous voulez dérouler. On trouve aussi Tony Gallopin, Maxime Bouet, Cyril Barthe, Olivier Le Gac, Mathieu Burgaudeau côté français.




103km : Alors que l'on vient de passer le sprint intermédiaire de Lavelanet (cc Fabien Barthez), ils sont 29 en tête, dont certaines pointures > Le maillot vert van Aert, le maillot à pois Geschke, Vlasov, Teuns, Madouas, Powless, Caruso...
14h29 : C'est parti !

On lance ce live, à un peu plus de 100 km de l'arrivée. Une belle échappée est (évidemment) partie, on va voir tout ça ensemble. 

9h30 : Vous prendrez bien un peu de lecture pour patienter ?

Evidemment... Je vous propose ce papier sur la canicule qui s'abat ces derniers jours sur le Tour, comme sur le reste de la France. Les coureurs craignent vraiment le coup de chaud. Que peut-on imaginer pour l'avenir, alors que les étés ne vont pas aller en rafraîchissant ces prochaines années? 


9h30 : Les enjeux de la course

Déjà la dernière semaine du Tour ! Après une journée de repos sous le cagnard de Carcassonne, les coureurs s'élancent ce mardi vers Foix. Cette 16e étape marque l'entrée dans le massif pyrénéen, théâtre des derniers espoirs pour les baroudeurs comme pour les aspirants à la victoire finale. Pas (encore) de grands cols au menu aujourd'hui, mais le Port de Lers et le Mur de Péguère dans les 60 derniers kilomètres qui offrent de beaux pourcentages (jusqu'à 18% dans la seconde montée!) pour lancer la bataille. En ce qui concerne la lutte pour le maillot jaune, on mettrait bien une petite pièce sur une descente tambour battant vers Foix pour tenter de mettre en difficulté les Jumbo. 

>> On vous donne rendez-vous vers 14h30 pour suivre cette 16e étape avec nous...