US Open: Tsonga et Gasquet déjà out, hécatombe dans le top 10

TENNIS Quelques Français ont eu la bonne idée de se qualifier, tout de même

N.C. avec AFP

— 

Jo-Wilfried Tsonga a perdu dès le premier tour de l'US Open, malgré deux sets d'avance, le 27 août 2019.
Jo-Wilfried Tsonga a perdu dès le premier tour de l'US Open, malgré deux sets d'avance, le 27 août 2019. — Eduardo Munoz Alvarez/AP/SIPA

On y croyait, à un beau parcours de notre Richounet, mais non. Demi-finaliste du Masters 1000 de Cincinnati il y a dix jours, Gasquet s’est incliné dès le premier tour de l'US Open, mardi, face à Matteo Berrettini (6-4, 6-3, 2-6, 6-2). « Il joue bien, très bien. Ce n’était pas facile. Il servait vraiment très fort. En coup droit, il peut te mettre très loin de la balle, ce qu’il a fait sur les deux premiers sets », a constaté le Français, impuissant.

Jo-Wilfried Tsonga a perdu lui aussi, mais estime avoir bien joué : « Je suis déçu, triste, parce que j’ai fait un bon match malgré tout. Je n’ai pas grand-chose à me reprocher », a-t-il analysé après son élimination, malgré deux sets d’avance, par l’Américain Tennys Sandgren (1-6, 6-7, 6-4, 7-6, 7-5).

Simon s’arrache

Des Tricolores ont eu la bonne idée de se qualifier, tout de même. Mention spéciale à Antoine Hoang, vainqueur contre Leonardo Mayer de son premier match en cinq sets (3-6, 6-2, 6-7, 6-1, 6-3). Gaël Monfils et Benoît Paire l’ont emporté assez facilement, respectivement face à Albert Ramos (7-6, 6-4, 6-3) et Brayden Schnur (6-2, 6-4, 6-4). Gilles Simon, comme souvent, a lui mené un combat de longue haleine, contre l’Américain Bjorn Fratangelo (117e mondial et bénéficiaire d’une wild card). Il lui a fallu 4h19 pour s’imposer (5-7, 7-5, 7-5, 7-5).

On notera en cette fin de premier tour une véritable hétacombe dans le top 10, puisqu’ils sont quatre à être déjà au tapis. Dominic Thiem (4e), affaibli par un virus, n’a pas pu résister à Thomas Fabbiano. Karen Khachanov (9e) et Roberto Bautista Agut (10e) ont également plié bagages, tout comme Stefanos Tsitsipas (8e), qui n’a pas tenu la distance face à Andrey Rublev.

Une autoroute pour Nadal dans la deuxième partie de tableau

Le combat a été rude, et le Grec a été vaincu par les crampes. Très handicapé par sa jambe droite dans le 4e set, notamment, il a même choisi de prolonger son temps de repos lors d’un changement de côté, quitte à provoquer l’arbitre. « Donne-moi un avertissement, je m’en fous ! » a lancé le Grec au juge de chaise… qui lui a effectivement donné un point de pénalité. Ce à quoi Tsitsipas a répondu que de toute façon les Français étaient tous des gens bizarres.

Bref, avec tous ces joueurs éliminés, Rafael Nadal, qui n’a pas traîné pour se débarrasser de John Millman, voit déjà une autoroute s’ouvrir devant lui dans la deuxième partie de tableau.