Roland-Garros: Andy Murray «a l'impression d'être de plus en plus près» de Novak Djokovic

TENNIS L'Ecossais a livré une belle bataille en demi-finale...

A Roland-Garros, Nicolas Camus

— 

Andy Murray lors de sa défaite contre Djokovic en demi-finale de Roland-Garros, le 6 juin 2015.
Andy Murray lors de sa défaite contre Djokovic en demi-finale de Roland-Garros, le 6 juin 2015. — PATRICK KOVARIK / AFP

Oui, il l’a fait douter. Et vu le niveau actuel du bonhomme, ce n’est pas rien. Battu en cinq sets et deux jours de match, Andy Murray sait qu’il n’a pas à rougir de sa demi-finale contre Novak Djokovic. Bien sûr, il aurait aimé pousser le numéro 1 mondial plus loin encore dans ses retranchements, surtout après avoir égalisé à deux manches partout quelques minutes après la reprise du match, samedi matin, mais l’Ecossais ne restera pas sur son 5e set raté (6-1).

« Après Novak, je suis sûrement le joueur qui a joué le meilleur tennis dans les gros tournois »

« J’ai réussi à revenir dans le match, à le déstabiliser, note-t-il. Et puis physiquement, je me sentais bien. Même après avoir joué plus de trois heures contre Ferrer [en quarts]. Tout ça, c’est très positif pour moi. » Surtout, aussi décevante soit-elle, cette défaite marque tout de même un pas en avant dans ses confrontations avec Djokovic selon lui. « J’ai l’impression que je suis de plus en plus près », juge Murray. « Je le félicite vraiment pour son tournoi, c’est un vrai combattant », a d’ailleurs salué son adversaire après la rencontre.

Aujourd’hui, le protégé d’Amélie Mauresmo, qui a remporté les deux premiers tournois de sa carrière sur terre cette année, se sent fort. « Je dirais qu’après Novak, je suis sûrement le joueur qui a joué le meilleur tennis dans les gros tournois. Je suis plutôt constant si je regarde les matchs que j’ai joués », dit-il. Et dire que c’est la saison sur herbe qui commence…