Top 14 : Le président d’Agen veut taper ses joueurs au portefeuille après leur naufrage (71-5) contre l’UBB

RUGBY Jean-François Fonteneau ne savait plus où se mettre après la parodie de rugby jouée par son équipe samedi soir

A.L.G. avec AFP

— 

Le président d'Agen pourrait sanctionner ses joueurs après la rouste infligée par l'UBB samedi.
Le président d'Agen pourrait sanctionner ses joueurs après la rouste infligée par l'UBB samedi. — THIERRY BRETON / AFP

Le président d’Agen Jean-François Fonteneau envisage de sanctionner financièrement ses joueurs, laminés à Bordeaux-Bègles samedi (71-5) et qui n’ont toujours pas remporté un match de Top 14 après sept tentatives, a-t-il dit sur Twitter après la déroute.

« Je suis scandalisé par l’attitude des joueurs (certains) face à l’UBB. Je réfléchis à sanctionner le groupe financièrement », a déclaré le dirigeant du SUA, lanterne rouge du championnat et qui semble déjà se diriger vers la Pro D2.

« On est vraiment dans le dur »

« Insupportable que nos partenaires et supporters nous soutiennent économiquement dans ce contexte anxiogène et que le groupe n’ait aucun respect », a ajouté Fonteneau, qui a estimé mercredi subir un manque à gagner évalué entre 400.000 et 500.000 euros par match à domicile à cause du huis clos, conséquence du reconfinement.

Le manager Christophe Laussucq a semblé désemparé après la plus lourde défaite de ce début de saison. « Je n’ai rien à dire vu la nullité de notre prestation », a-t-il dit. « Je suis triste pour tous les gens qui nous soutiennent et je n’ai pas de commentaire à faire sur le néant de ce soir. » La détresse du capitaine Romain Briatte était évidente au micro du diffuseur Canal+. « On est vraiment dans le dur », a-t-il dit les larmes aux yeux. Le SUA a deux matchs à suivre dans son stade d’Armandie, contre Lyon et Toulon, pour tenter se sauver.