Coupe du monde de rugby : World Rugby n’apprécie pas le coup de pression de l’Ecosse au sujet de l’annulation des matchs

RUGBY World Rugby s’est dit déçue de la réaction de la fédération écossaise au sujet du match de Coupe du monde opposant son équipe au Japon dimanche

A.L.G. avec AFP

— 

 Bill Beaumont, le président de World Rugby lors de la cérémonie d'ouverture du Mondial 2019.
Bill Beaumont, le président de World Rugby lors de la cérémonie d'ouverture du Mondial 2019. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

World Rugby a qualifié de « décevantes » les prises de position critiques de l’Ecosse sur les annulations de matchs de la Coupe du monde et la menace pesant sur le match du XV du Chardon face au Japon, en raison du typhon Hagibis.

« Il est décevant (de constater) que la fédération écossaise fait de tels commentaires alors que nous mettons tout en œuvre pour que les matchs prévus dimanche puissent avoir lieu comme prévu alors qu’il existe une réelle et significative menace sur la sécurité du public en raison de ce qui est considéré comme le plus important et le plus destructeur typhon frappant le Japon depuis 1958 », a indiqué World Rugby dans un communiqué.

La fédération écossaise (SRU) et l’encadrement du XV d’Ecosse ont mis explicitement la pression sur World Rugby pour que le match Japon-Ecosse, décisif dans la course à la qualification pour les quarts de finale, ait lieu dimanche (ou lundi) à Yokohama, dans la banlieue de Tokyo, au lendemain du passage prévu d’Hagibis sur la mégalopole japonaise.

La fédé écossaise ne veut pas entendre parler d’annulation

Le XV du Chardon ne veut pas entendre parler d’une éventuelle annulation du match, synonyme de match nul (0-0) et donc d’élimination. La fédération écossaise a laissé planer la menace d’une action devant les tribunaux au cas où le match serait annulé.

« Mon point de vue c’est que nous ne laisserons pas l’Ecosse être la victime collatérale d’une décision prise à la hâte », a déclaré vendredi le directeur général de la SRU, Mark Dodson, à BBC Radio 4, avant d’ajouter : « Je pense qu’il y a des alternatives (en matière de stade) au Japon ».

« Comme les 19 autres équipes, la fédération écossaise a signé les conditions de participation à la Coupe du monde », souligne World Rugby, jugeant qu’il « serait inapproprié de faire d’autres commentaires alors que nous sommes pleinement concentrés sur la sécurité de tous ainsi que sur les matchs du week-end ».