Affaire Folau: Le rugby australien se questionne sur l'expression religieuse dans son règlement

RUGBY La star des Wallabies Israel Folau suscite la polémique depuis ses propos haineux postés sur Instagram il y a un mois

M.D. avec AFP

— 

L'arrière du XV d'Australie Israel Folau a encore été l'auteur de propos homophobes.
L'arrière du XV d'Australie Israel Folau a encore été l'auteur de propos homophobes. — Ryan Hiscott/JMP/REX/Shutterstock/SIPA

Le cas Folau fait bouger les choses en Océanie (et ailleurs). Le syndicat des joueurs de rugby australien (RUPA)​ a annoncé mardi qu’il allait lancer un examen approfondi de la question de l’expression religieuse dans le rugby, après l'affaire des propos homophobes de la star locale Israel Folau, limogée par la Fédération australienne.

L’affaire entourant les propos de ce fervent chrétien évangéliste ayant conduit de nombreux joueurs croyants, en particulier polynésiens, à exprimer leurs craintes que leur foi soit questionnée dans leur sport, le Rupa a souligné l’absence de paramètres clairs sur l’expression religieuse dans le règlement de la Fédération.

« Pour aborder ce sujet, le RUPA va mettre en place immédiatement un examen sur l’expression de la foi et des croyances, en incorporant les conseils de joueurs avec ou sans croyances religieuses fortes », explique le syndicat dans un communiqué.

Celui-ci a indiqué vouloir tenir une réunion à la fin de la saison, et a encouragé la Fédération à y participer. La patronne de la Fédération Raelene Castle a pour sa part insisté sur le fait que les joueurs étaient libres d’exprimer leur foi, mais « d’une manière respectueuse ».

Folau a été officiellement limogé vendredi

Détenteur du record d’essais dans le Super Rugby, Folau avait provoqué un tollé à la mi-avril après la publication d’un message sur son compte Instagram : « Ivrognes, homosexuels, adultères, menteurs, fornicateurs, voleurs, athées, idolâtres, l’Enfer vous attend. Repentez-vous ! Seul Jésus peut vous sauver ».

Après plusieurs semaines de polémiques et un passage devant une commission de discipline, le joueur a été officiellement limogé vendredi par la Fédération : sa carrière en Australie semble donc terminée. Il n’a pas fait appel mais indiqué explorer toutes les possibilités qui s’offraient à lui pour, peut-être, continuer à jouer.