XV de France: «En novembre, il faut qu'on gagne trois matchs», l'ultimatum de Laporte à Novès?

RUGBY La président de la Fédération conserve sa confiance en Guy Novès, à condition que la prochaine soit victorieuse (et on joue les All-Blacks!)...

B.V.
— 
Bernard Laporte avant le match entre la France et l'Ecosse le 12 février 2017.
Bernard Laporte avant le match entre la France et l'Ecosse le 12 février 2017. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Une tournée désastreuse. Pour sa première année comme président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte a vécu l'enfer, entre un tournoi des VI Nations plus que moyen et ces trois défaites immondes en Afrique du sud. De quoi s'inquiéter pour la suite. Pour l'instant, Nanard n'a pas prévu de se séparer de Guy Novès, explique-t-il au Parisien.

>> A lire aussi : XV de France: «On repart les valises pleines de points en vacances», l'analyse froide de Guy Novès

«Les joueurs, Guy et moi, on est sur le même bateau. Je suis avec eux. Guy Novès a mon soutien et, ensemble, on se doit de remonter. » OK. Sauf que quelques lignes plus tard, Laporte avance moins masqué:

«Je ne peux pas accepter qu'on soit la 8e nation mondiale. En novembre, il faut qu'on gagne trois matches sur quatre».

Pour rappel, la France affrontera:

> Deux fois la Nouvelle-Zélande
> Une fois l'Afrique du sud
> Une fois le Japon

Ce qui reviendra donc à battre au moins une fois la meilleure équipe du monde ainsi que celle qui vient de nous martyriser trois fois de suite. Guy Novès a du boulot, s'il veut garder le sien. Car si le terme d'ultimatum n'est pas clairement employé par Bernard Laporte, ça y ressemble beaucoup, non?