Contrats fédéraux: Alleluia! La fédé et la Ligue ont trouvé un accord pour protéger les internationaux

RUGBY La liste des joueurs internationaux «protégés» a ainsi été élargie de 30 à 45 joueurs...

20 Minutes avec AFP

— 

Rémi Lamerat avec le XV de France lors du test-match contre la Nouvelle-Zélande, le 26 novembre 2016 au Stade de France.
Rémi Lamerat avec le XV de France lors du test-match contre la Nouvelle-Zélande, le 26 novembre 2016 au Stade de France. — Christophe Ena/AP/SIPA

La Fédération française de rugby (FFR) et la Ligue nationale de rugby (LNR) ont annoncé samedi avoir trouvé un accord sur la mise à disposition des internationaux pour la saison prochaine, une question qui empoisonnait leurs relations depuis plusieurs mois.

La liste des joueurs internationaux «protégés» a ainsi été élargie de 30 à 45 joueurs. «La FFR publiera cette liste au plus tard le 5 juin» est-il indiqué dans un communiqué commun qui met un terme, au moins provisoire, à une crise ouverte à la suite de l'élection de Bernard Laporte à la tête de la Fédération le 3 décembre.

10 semaines sans match

Ce dernier avait souhaité disposer les prochaines saisons d'une «quarantaine d'internationaux sous contrat» avec la FFR, il n'en est donc plus question.

La période d'intersaison pendant laquelle les internationaux membres de cette «liste Groupe France» ne pourront disputer aucun match, même amical, a elle été étendue de huit à dix semaines, sauf pour ceux sélectionnés pour la tournée des Barbarians français en Afrique du Sud en juin.

«Les joueurs participant à la Tournée du XV de France en Afrique du Sud en juin 2017 pourront donc reprendre la compétition avec leur club le week-end des 2 et 3 septembre» précisent la FFR et la LNR. Soit une semaines après le début de la saison 2017-2018 du Top 14, fixé au week-end du 25 août.

>> A lire aussi : Top 14: Premier transfert de l'histoire, la venue de Picamoles place le rugby dans le sillage du foot

Pendant cette intersaison, les internationaux ne feront finalement pas d'aller-retours au Centre national du rugby de Marcoussis comme un temps évoqué, mais «demeureront au sein de leur club et suivront un programme personnalisé défini par le sélectionneur, en concertation avec l'encadrement de chacun des clubs».

Ils disputeront également un quatrième test-match cet automne, le 14 novembre face aux All Blacks, qu'ils affronteront une première fois le 11 novembre -- le XV de France sera également opposé à l'Afrique du Sud le 18 novembre et au Japon le 25 novembre.

En contrepartie de cette mise à disposition élargie, la Fédération versera 2,2 millions d'euros à la Ligue afin de revaloriser l'indemnisation des clubs, toujours assurée par cette dernière. Cet avenant à l'actuelle convention FFR/LNR doit encore être validé par leurs assemblées générales respectives (24 juin pour la Fédération, 1er juillet pour la Ligue).

Pour les saisons suivantes (2018-2023), une nouvelle convention sera signée, à horizon «décembre 2017, ou juin 2018 au plus tard».

Cet accord trouvé, fruit de négociations menées entre les deux parties depuis mi-avril, la Fédération a indiqué avoir validé les calendriers du Top 14 et de la Pro D2 pour la saison prochaine, qu'elle avait bloqués jusqu'à présent.