Roland-Garros: Wawrinka «pas perturbé» plus que ça par les sifflets du public

TENNIS Le Suisse est très en confiance avant d’affronter Jo-Wilfried Tsonga en demi…

B.V.

— 

Stan Wawrinka après sa victoire face à Roger Federer, le 2 juin 2015
Stan Wawrinka après sa victoire face à Roger Federer, le 2 juin 2015 — Francois Mori/AP/SIPA

Stan Wawrinka transpire la confiance. Très facile vainqueur de Roger Federer en trois manches, le vainqueur de l’Open d’Australie en 2014 se voit assez bien doubler à Roland-Garros cette année. En tout cas, ce n’est certainement pas son compatriote et meilleur joueur de l’histoire qui aurait pu l’en empêcher. «J’ai joué lourd aujourd’hui, estime-t-il. C’est pour ça que Roger a eu du mal, c’est parce que je jouais si bien. Je suis surpris d’avoir gagné en trois sets,  mais je suis très content de mon jeu en général, je suis en pleine confiance.»

Déjà deux matchs ici

Autant dire que même s’il met les précautions d’usage, il ne part pas battu d’avance face à Jo-Wilfried Tsonga en demi-finale, et c’est un euphémisme. «Ça sera un match excitant, Jo retrouve peu à peu toute sa confiance et tout son jeu après avoir subi plusieurs blessures, poursuit Stan. On se connaît bien, on s’est déjà joué deux fois ici et ça s’était terminé à chaque fois en cinq sets.»

En 2011 et 2012 pour être précis, avec une victoire chacun. Mais Wawrinka n’était pas alors le joueur qu’il est devenu: serveur puissant, malin tactiquement et coup droit délirant. Ajoutez à ça une autre qualité: il est imperméable à la pression. Enfin, c’est ce qu’il dit quand on lui demande s’il pense que l’atmosphère du Central en faveur de Tsonga pourrait jouer contre lui. «J’ai déjà joué contre Simon (en huitièmes de finale) et je me suis siffler par le public, mais ça ne m’a pas perturbé. Et puis sur le Central, il y a plein de loges, et les gens qui finissent de manger (rires)…»