Habib Beye: «Le projet de l'OM n'est pas en retard sur celui du PSG au même stade»

INTERVIEW Habib Beye décrypte pour 20 Minutes les projets Nasser et McCourt...

Propos recueillis par William Pereira

— 

Thauvin est l'un des joueurs-clés de l'OM
Thauvin est l'un des joueurs-clés de l'OM — MIGUEL MEDINA / AFP

Marseille contre Paris. Un classique, paraît-il. Au vu du déséquilibre sportif provoqué par le début de l’ère qatarie, l’affiche a perdu un peu de sa saveur par rapport aux joutes épiques des nineties. Le PSG finit (presque) toujours par gagner, mais pour combien de temps encore ? L’OM débarque avec son champions project et entend bien rétablir l’équilibre dans la force.

Bref, le classico des projets apparaît comme l’avenir de la rivalité parisiano-phocéenne. L’occasion de faire le point sur l’avancée et la viabilité des desseins de Nasser Al-Khelaïfi et Franck McCourt avec Habib Beye, consultant pour Canal + et ancien joueur de l’OM.

>> A lire aussi : FACEBOOK LIVE. OM-PSG: Avant le Classico, vous avez posé vos questions à Habib Beye

Le projet marseillais vient enfin s’opposer au projet parisien. Comment peut-on les comparer ?

On a un projet parisien qui est lancé depuis quelques années avec des joueurs majeurs type Ibrahimovic ou Thiago Silva qui sont arrivés dans ce club, qui en ont fait l’identité. Le PSG n’était pas une marque avant et l’est devenu sous le projet qatari. Quand je dis une marque, c’est à travers le monde. Aujourd’hui il y a une dimension internationale évidente au sein du Paris Saint-Germain.

Et concernant Marseille ?

C’est un nouveau projet après l’ère Dreyfus. On est un petit peu dans le flou parce qu’on ne sait pas vraiment si ce projet sera capable de concurrencer celui du PSG en termes d’apport financier même si on sait que McCourt a montré toute sa dimension sur le mercato d’hiver en faisant venir des joueurs importants à des prix élevés, dont un international classé dans les 20 meilleurs au Ballon d’Or… La direction veut investir 200 millions. Les nouveaux hommes forts ont remis du monde dans le stade et ont aussi fait revenir en France un entraîneur qui est aujourd’hui reconnu en Europe pour son travail effectué à l’AS Roma. Pour le moment, le projet de l’OM apparaît comme viable.

Quand pourra-t-on vraiment juger ce projet ?

Je pense au prochain mercato d’été. Parce qu’on parle de beaucoup de joueurs, on parle du cadeau d’été de Rudi Garcia qui pourrait être un joueur majeur. Pour que ce projet puisse éventuellement arriver au niveau de celui du Paris Saint-Germain, il faudrait qu’une grande star arrive à l’OM. Un gars qui puisse légitimer tout ce qui a été dit autour de cet OM champions project.

« On ne sait pas vraiment si ce projet sera capable de concurrencer celui du PSG en termes d’apport financier »

On en est où du projet marseillais par rapport au début du projet parisien ? Ça coïncide avec l’époque ou Pastore et Lugano débarquent ?

Paris avait frappé assez fort assez vite, même si c’était sur des joueurs plus ou moins méconnus. Quand ils mettent 40 millions sur Pastore, il joue à Palerme. A l’époque c’est déjà un très bon joueur mais ce n’est pas la star que tout le monde s’arrache. Tout ça pour dire que je ne pense pas que l’OM soit en retard sur Paris au même moment. Les fameux 100 jours dont parlait Jacques-Henri Eyraud à son arrivée ont été respectés. Le tempo est bon. Maintenant, le deuxième mercato du Paris Saint-Germain, c’est Thiago Silva et Ibrahimovic. Si demain l’OM arrivait à avoir, je ne sais pas… Agüero et Otamendi ( Man. City) on pourra dire que le projet marseillais est au même niveau que celui du PSG.

Mais l’argent ne suffit pas…

Non, on a vu que Manchester City n’arrive pas à gagner la Ligue des champions malgré un recrutement à coups de millions, que le Chelsea d’Abramovitch a mis beaucoup de temps à la gagner…

Le PSG a rapidement eu un projet sportif grâce à Leonardo. C’est un modèle à suivre pour Marseille ?

Il faut que l’OM ait un fil conducteur. Et je pense qu’il est en train de se former. Il y a un entraîneur qui a été souhaité par le président et un directeur sportif, Zubizarreta, souhaité par l’entraîneur… On a une équipe qui travaille bien ensemble. Rudi Garcia est en accord complet avec Zubizarreta, j’ai l’impression qu’ils veulent mettre en place une politique de formation et la signature de Maxime Lopez est un vrai signe fort en ce sens. Beaucoup de personnes pensaient qu’il allait signer ailleurs et Marseille a montré ses ambitions en faisant un effort financier. Cette politique sportive est plus importante que tous les gros coups financiers que vous pouvez faire sur le mercato.

« Le deuxième mercato du PSG, c’est Thiago Silva et Ibrahimovic. Si demain Marseille arrive à avoir Agüero et Otamendi on pourra dire que le projet de l’OM est au même niveau. »

Si l’OM n’en est qu’à ses débuts, le PSG, lui, semble plafonner…

Il y a eu une rupture avec le départ de Leonardo qui a empêché le PSG de progresser encore plus. Il avait un réseau et une aura… On a l’impression qu’il prenait toute la pression sur lui… Il est parti, Paris a quand même su remettre une politique sportive en marche. Malgré tout, sur les derniers recrutements il y a eu des ratés. Jesé est arrivé : c’est un flop. Krychowiak apparaît être un flop. Hatem ? C’est pas au top non plus même si c’est pas un flop parce qu’il a des qualités extraordinaires. Mais c’est un recrutement qu’on peut considérer comme raté. Le seul vrai bon recrutement sur ces dernières années, c’est Di Maria parce que c’est un super joueur comme il l’a montré face au Barça. Le reste, c’est Rabiot qui sort du centre de formation et Kimpembe qui peut s’inscrire dans ce registre.

Que doit faire Paris pour franchir ce maudit cap ?

Il faut que ce PSG devienne un collectif fort. C’est arrivé pour la première fois contre le Barça. Là, les les gens se sont enfin dits : Paris a fait une prestation digne d’un vainqueur de Ligue des champions. Ça a été une domination écrasante du début à la fin. Bien sûr, il faudra répéter ce genre de matchs, car les Parisiens sont immatures dans cette compétition.

« Jesé est arrivé : c’est un flop. Krychowiak apparaît être un flop. Hatem ? C’est pas au top non plus… »

Immatures ? Pourquoi ?

Les équipes qui sont matures, celles qui sont au-dessus, c’est le Real, le Bayern pour qui jouer ce type d’événement est une situation normale. Pour le PSG c’est encore un événement plus ou moins extraordinaire. Disputer une demie, ça serait extraordinaire. La dernière fois que ça leur était arrivé, c’était il y a longtemps. Quelle année ?

1995…

C’est très loin. Pour des joueurs comme Rabiot ou Matuidi, qui sont pourtant prêts pour le très haut niveau, ce serait une situation exceptionnelle. Alors que vous pouvez demander à Müller du Bayern, à Ronaldo ou Messi, pour eux c’est ordinaire. C’est ce qui fait la différence entre le PSG et le haut du gratin. Mais pour le reste, combien d’équipes il y a au-dessus de Paris en Europe ? Allez, je dirais trois ou quatre…