Football: Quand Johan Cruyff se faisait siffler par le Parc avec le maillot du PSG

DISPARITION Le Triple Ballon d’Or a joué deux matchs sous la tunique parisienne lors du tournoi de Paris en 1975…

J.L.

— 

Cruyff avec le maillot du PSG, à l'été 75.
Cruyff avec le maillot du PSG, à l'été 75. — Twitter/PSG officiel

« Il s’était fait siffler, vous êtes sûrs ? Ça, je ne m’en souviens pas ». Peut-être fatigué de raconter l’histoire pour la millième fois, Just Fontaine a la mémoire sélective. Ou alors il est de bonne foi. Comment penser sérieusement que le public du Parc des Princes ait pu s’en prendre à un Johann Cruyff défendant les couleurs parisiennes ? Cela s’est pourtant passé à l’été 1975. La star néerlandaise joue pour le Barça, mais l’époque est moins tatillonne sur les exhibitions estivales.

Daniel Hechter, le président du PSG, connaît Cruyff par l’intermédiaire de sa femme, qui aime venir s’habiller dans ses boutiques. Il raconte la suite à RTL : « C’était devenu un bon copain, et puis un jour avant le tournoi de Paris, je venais de monter une équipe à Paris, je lui ai dit est-ce que tu pourrais venir nous renforcer ? et il est venu gentiment faire un peu plus d’une mi-temps avec nous, c’était vraiment une des grandes soirées du Parc des Princes. Mais Il n’a jamais été question qu’il signe au PSG à l’époque. » Peu importe, les images de Cruyff avec sur les épaules le mythique maillot RTL resteront pour la postérité.

Just fontaine, on y revient, est alors l’entraîneur de cette équipe toute jeunette en France. Il reçoit la nouvelle avec déférence. «On a été surpris mais on allait jouer avec Cruyff, vous vous rendez compte ? Est-ce que je l’ai tutoyé ? Vous savez en anglais on ne tutoie pas. Je lui ai simplement dit que je n’allais pas lui apprendre le football, qu’il fasse ce qu’il veut et que les autres allaient suivre. » La consigne marche un match, le temps de voir Cruyff enrhumer la défense du Sporting Portugal et délivrer deux passes décisives pour M’Pelé, le Ibra du PSG des seventies. Hélas, la deuxième expérience face à Valence sera moins concluante.

A lire aussi: Pour Deschamps, Cruyff «a amené une philosophie de jeu nouvelle»

Les Parisiens s’inclinent face à Valence avec un Cruyff transparent, raccompagné par les huées d’un Parc copieusement garni.

« Je suis désolé, je suis fatigué car j’ai connu une saison difficile. Il y a un mois, j’ai même dû m’aliter. Je n’avais pas assez d’entraînement et je n’ai tenu qu’un match » s’excusait le triple Ballon d’Or dans la foulée. C’est plutôt le public parisien qui aurait dû le remercier d’être venu, non ?

A lire aussi: «C’était une légende, et ça le restera»... Amsterdam pleure son idole