Mort de Johan Cruyff: Mi-gourou mi-vantard, les 10 phrases incontournables de la légende

FOOTBALL Le triple Ballon d'or néerlandais est décédé ce jeudi d'un cancer du poumon à l'âge de 68 ans...

Romain Baheux

— 

Johan Cruyff, le 10 septembre 2014, à Amsterdam.
Johan Cruyff, le 10 septembre 2014, à Amsterdam. — Koen van Weel / ANP / AFP

Johan Cruyff, c’était trois Ballons d’Or, une influence exceptionnelle sur le football et ses cruyffismes, à mi-chemin entre la punchline et la pensée philosophique. Décédé jeudi à l’âge de 68 ans d’un cancer des poumons, le Néerlandais, ancien entraîneur du Barça et grand romantique du football, possédait un bon sens de la formule. Voilà les dix plus marquantes.

>> A lire aussi : Le monde du foot rend hommage à une légende du jeu

1. « Quand on prononce le nom de Cruyff, tout le monde sait de qui on parle »

Le triple Ballon d'Or aurait pu donner des leçons de vantardise à Zlatan Ibrahimovic.

2. « Je ne fais presque jamais d’erreurs parce que j’ai beaucoup de mal à me tromper »

Oui, il aurait vraiment pu.

3. « Les footballeurs qui jouent dans la rue sont plus importants que les entraîneurs diplômés »

Quand t'es meilleur dans la cour de recré qu'en salle de classe.

4. « Si j’avais voulu que tu me comprennes, je me serais mieux expliqué »

Johan Cruyff n’était pas toujours facile à suivre.

5. « Jouer au football est simple, mais jouer simplement au football est la chose la plus difficile qui soit »

Débrouillez-vous avec ça.

6. « Le hasard est logique »

On n’a toujours pas compris.

7. « Si tu es mené, tu dois faire entrer un défenseur »

99,99 % des entraîneurs ne suivent pas ce conseil.

8. « Chaque inconvénient a son avantage »

L’art de positiver.

9. « Si nous avons le ballon, les autres ne peuvent pas marquer »

Incontestable.

10. « Le football m’a tout offert dans la vie. Le tabac a failli tout me prendre »

Tristement prémonitoire.