20 Minutes : Actualités et infos en direct
FootballLaurent Blanc pas fan du micro sur l’arbitre car « on n’est pas au rugby »

OL – FC Nantes : « On n’est pas au rugby »… Laurent Blanc pas fan de la sonorisation des arbitres

FootballLe Nantais Antoine Kombouaré a en revanche apprécié l’expérimentation faite vendredi, lors du match d’ouverture de la 28e journée de Ligue 1
Laurent Blanc, l'entraîneur de l'Olympique lyonnais, lors du match de Ligue contre Lorient, le 5 mars.
Laurent Blanc, l'entraîneur de l'Olympique lyonnais, lors du match de Ligue contre Lorient, le 5 mars. - Jeff Pachoud / AFP / AFP
Nicolas Stival

N.S. avec AFP

Cet Olympique lyonnais – FC Nantes (1-1) restera dans les annales de la Ligue 1. Pas pour sa qualité de jeu, mais parce que ce premier match de la 28e journée a vu la sonorisation des arbitres être expérimentée. En douceur, dans un premier temps, puisque l’interaction entre l’arbitre Benoît Millot et les joueurs n’était pas audible pour les téléspectateurs de la rencontre, à la différence de ce qui se fait par exemple en Top 14.

Justement, Laurent Blanc a manié cette comparaison au moment de revenir sur cette première. « Nous l’avons su avant le match et je me suis dit que nous allions faire attention à ne pas dire trop de bêtises », a plaisanté l’entraîneur lyonnais.

Deux amis, deux opinions bien différentes

« Que l’arbitre soit en relation avec la VAR, il le faut mais après, on n’est pas au rugby. Ce n’est pas la même mentalité. Vous le savez bien. On va faire des enregistrements ? On va écouter ? Quand on sera bien poli avec l’arbitre, on ne va pas le diffuser. Qu’est-ce qu’on va diffuser ? Je ne sais pas s’il y a un intérêt sincèrement. Je ne sais pas si c’est une bonne chose d’entendre les joueurs. Je le dis comme je pense. Ça peut être parfois… croustillant. »



Son homologue nantais et grand ami Antoine Kombouaré a une opinion bien différente. « Nous étions au courant. Je suis favorable pour que l’on fasse ce qu’il faut, pour que tout le monde se tienne à carreau », a-t-il expliqué. « C’est bien aussi parce que les joueurs devront mieux respecter le corps arbitral mais on entendra aussi tout ce que les arbitres diront. Il y aura plus de transparence », a-t-il estimé.

Voilà une belle discussion qui s’annonce entre les deux techniciens lors de leur prochaine partie de golf.

Sujets liés