20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLDes militants écolo déploient une banderole contre Arkema pendant OL-PSG

OL-PSG : « Le football féminin mérite mieux que ça », des militants écolo déploient une banderole en plein match

FOOTBALLDimanche soir, pendant la rencontre de football féminin entre l’Olympique lyonnais et le Paris-Saint-Germain, des militants de collectifs écologistes, dont Greenpeace, ont déployé une banderole qualifiant Arkema de « sponsor toxique »
Dimanche soir, lors du match de football féminin entre l'OL et le PSG, 40 militants ont déployé une banderole contre le groupe chimique Arkema, qualifié alors de « sponsor toxique »
Dimanche soir, lors du match de football féminin entre l'OL et le PSG, 40 militants ont déployé une banderole contre le groupe chimique Arkema, qualifié alors de « sponsor toxique » - L. Rouquette / Greeanpeace Lyon
Elise Martin

E.M.

«Arkema : Sponsor Toxique ». Dimanche soir, quarante militants des groupes locaux d’Alternatiba ANV Rhône, Extinction rébellion (XR) et Greenpeace ont déployé une banderole dans les tribunes du stade de l’Olympique lyonnais lors du match de football féminin entre l’OL et le PSG. Plus de 21.750 spectateurs étaient présents pour cette rencontre entre les deux premières équipes du championnat.

« L’objectif était de dénoncer ce sponsoring sportif qui permet à Arkema de se donner une image d’entreprise sympathique et généreuse », a indiqué Greenpeace dans un communiqué. Le groupe chimique français est « namer » de la D1 depuis 2019 et de l’équipe de France de football féminin depuis l’an dernier.

« Au cœur d’un scandale écologique et sanitaire »

Les trois organisations dénoncent le « sports-washing » qui « permet à l’entreprise de détourner l’attention du public alors même qu’elle rejette autour de son site de Pierre-Bénite (Rhône) des produits toxiques (les Pfas, une famille de perfluorés) qui ont contaminé l’eau et les sols des communes alentour ». Elles réclament que le principe de « pollueur/payeur » soit appliqué, qu’Arkema arrête son activité polluante et indemnise les victimes.

« La Fédération Française de football (FFF) fait la pub d’un pollueur qui met en danger notre santé, elle ne peut pas rester silencieuse face à ce scandale sanitaire et écologique. C’est en totale contradiction avec les valeurs du sport ! », affirme Nathalie, militante de Greenpeace Lyon. « Le football féminin mérite mieux. Arkema sali l’image du football féminin », ajoute une militante d’XR Lyon.

Les activistes demandent ainsi à la FFF et aux clubs de D1 du championnat de football féminin de « prendre leurs responsabilités et de dénoncer leur partenariat avec Arkema ». Lors de ce match entre les deux premières équipes du championnat, l’OL a arraché le match nul en toute fin de rencontre (1-1) et maintenu son avance de dix points en tête.

Sujets liés