20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLNancy a identifié un individu auteur des « cris de singe » face au Red Star

Racisme : Nancy a identifié un spectateur auteur des « cris de singe » lors du match contre le Red Star

FOOTBALLLa FFF annonce ouvrir une procédure disciplinaire après « les cris de singe » lors de Nancy-Red Star (1-1) en National, alors que l’ASNL a identifié ce jeudi un spectateur ayant un comportement raciste, grâce aux images de vidéosurveillance
Photo d'illustration des joueurs de l'ASNL au stade Marcel Picot, ici en janvier 2022 après un match de Coupe de France contre Rennes.
Photo d'illustration des joueurs de l'ASNL au stade Marcel Picot, ici en janvier 2022 après un match de Coupe de France contre Rennes. - Frederick FLORIN / AFP / AFP
Jérémy Laugier

Jérémy Laugier

L’entraîneur du Red Star Habib Beye n’est (heureusement) pas le seul à s’élever contre « les cris de singe » de spectateurs qui ont visé trois de ses joueurs, mercredi soir lors du match du National entre l’AS Nancy-Lorraine et le Red Star (1-1). La commission de discipline de la Fédération française de football (FFF) vient ainsi d’annoncer, ce jeudi dans un communiqué, qu’elle va ouvrir une procédure à la suite des « incidents racistes présumés » survenus lors de cette rencontre. La FFF « souhaite par ailleurs s’associer à la procédure de plainte de l’ASNL contre le ou les fauteurs de troubles présumés », précise ce communiqué.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Car quelques heures plus tôt ce jeudi, le club lorrain a lui aussi publié un communiqué très clair sur son site Internet : « L’ASNL tient à condamner avec la plus grande fermeté le comportement inacceptable et intolérable de quelques personnes présentes dans les tribunes du stade Marcel-Picot ce mercredi, ainsi qu’à apporter son soutien et présenter ses excuses aux joueurs du Red Star. » Mercredi soir, seul l’entraîneur nancéien Benoît Pedretti s’était exprimé, en taclant surtout Habib Beye et sa « notoriété », après l’intervention rapide du coach du Red Star au micro de Canal + : « C’est bien beau d’accuser, mais il faut accuser avec des preuves. Je vais m’occuper de Nancy et des supporteurs, que Habib s’occupe de son club. »

« Il faut condamner cette personne mais ne pas taper sur tout un stade »

En l’occurrence, l’ASNL confirme que le visionnage des images de vidéosurveillance dans la nuit a porté ses fruits : « Le club a identifié un individu [mimant un singe], dont l’identité reste pour l’instant inconnue. Une procédure a été immédiatement ouverte avec l’aide des autorités de police présentes sur place. Nous invitons les spectateurs ayant assisté à cette scène à se rapprocher du club ou de la police afin d’apporter leurs témoignages ».

L’évolution de cette affaire a depuis poussé Benoît Pedretti à changer son discours, dans une interview accordée à L’Equipe : « Cette personne-là n’a pas sa place dans un stade de foot. C’est une personne que je ne veux pas voir à Nancy. J’en ai discuté avec les joueurs au décrassage. Ça touche les joueurs du Red Star, mais c’est comme si ça nous touchait nous. On ne laissera pas passer. C’est impossible de mimer des gestes de singe, il n’y a pas de mot. Il faut taper fort, condamner cette personne mais ne pas taper sur tout un stade ».

Sujets liés