Manchester United : L’ancienne gloire des Red Devils Ryan Giggs jugée pour violences sur son ex-compagne

PROCES L’ancien milieu de Manchester et sélectionneur démissionnaire du pays de Galles Ryan Giggs plaide non coupable des faits qui lui sont reprochés

20 Minutes avec AFP
— 
Ryan Giggs devant le tribunal de Manchester, le 28 mai 2021.
Ryan Giggs devant le tribunal de Manchester, le 28 mai 2021. — Oli SCARFF / AFP

L’ex-ailier vedette Ryan Giggs comparaît à partir de lundi devant la justice britannique à Manchester, accusé de violences sur sa compagne, qu’il réfute mais qui l’ont conduit à démissionner de son poste de sélectionneur du pays de Galles à l’approche du Mondial 2022 de football. Giggs, 48 ans, plaide non coupable des faits qui lui sont reprochés, passibles d’une peine maximale de cinq ans de prison.

L’ancien joueur, qui a remporté deux Ligues des champions sous le maillot de Manchester United, est accusé d’avoir agressé son ancienne compagne Kate Gerville, lors d’une violente dispute le 1er novembre 2020. La police avait été appelée au domicile de Giggs.

Il doit aussi répondre du délit de comportement d’emprise sur sa compagne pendant leur relation, qui avait commencé en 2017 et s’est achevé le jour des faits qui lui sont reprochés. Ce chef de poursuites recouvre des faits d'« isolement, rabaissement, humiliation, harcèlement, dégradation et mauvais traitements ».

Giggs tire un trait sur le Mondial 2022

Giggs, arrêté à son domicile en novembre 2020 et remis en liberté, est aussi inculpé pour violences sur la sœur de son ex-compagne, Emma Gerville. Lors d’une audience préliminaire en avril 2021, il a contesté les accusations portées contre lui et plaidé non coupable. Son procès était initialement prévu en janvier mais a dû être reporté en raison de l’encombrement des tribunaux.

Il a choisi pour avocat Chris Daw, qui a assuré la défense de grands noms du sport comme l’ancien capitaine de Chelsea John Terry, acquitté en 2012 par la justice britannique dans une affaire d’insultes racistes contre le joueur Anton Ferdinand l’année précédente lors d’un match du championnat d’Angleterre.

Giggs a démissionné de son poste de sélectionneur du pays de Galles en juin. « Je ne veux pas que les préparatifs du pays pour la Coupe du monde soient affectés, déstabilisés ou mis en danger de quelque manière que ce soit par l’intérêt continu autour de cette affaire », avait-il déclaré. Il s’est dit impatient de « laver (son) nom ».