Mondial 2022 : L’Italie présente ses excuses pour l’état pitoyable de son vestiaire après l’élimination

COCHONS Les Italiens ont tenu à s’excuser pour l’immense bazar laissé dans le vestaire du stade de Palerme après leur défaite face à la Macédoine du Nord

A.L.G.
— 
Les Italiens ont (vraiment) tout raté jeudi soir.
Les Italiens ont (vraiment) tout raté jeudi soir. — Alberto PIZZOLI / AFP

Les Italiens ont décidément tout fait à l’envers jeudi soir. Non contente de s’être fait sortir des barrages du Mondial 2022 par la Macédoine du Nord, la Squadra Azzurra s’est aussi piètrement illustrée en laissant le vestiaire du stade de Palerme, où avait lieu la rencontre, dans un état pitoyable. Dans une vidéo tournée après le passage des internationaux par un membre du club palermitain, le sol des vestiaires apparaît est en effet joncé de détritus en tout genre.

Des images qui n’ont pas manqué de scandaliser le pays et obligé les joueurs à réagir par la voix de Leonardo Bonucci. « Nous avons commis une grosse erreur, la prochaine fois nous ferons plus attention, a promis le défenseur dans la Gazzetta dello sport. Dans la déception, nous n’avons pas pensé à certains détails qui font la différence. Lors des prochains matchs, nous demanderons plus de matériel pour gérer et jeter les déchets. Nous nous excusons. »


Le responsable communication remet la vidéo en doute

« C’est quelque chose qui nous a fait culpabiliser, nous nous sommes déjà excusés auprès du club de Palerme, a de son côté assuré Paolo Corbi, le responsable de la communication de l’équipe italienne. Malheureusement, le climat était à la grande déception et nous avons dû reprendre l’avion pour Coverciano [le centre d’entraînement de la sélection] immédiatement. »

« Même si nous devons dire que l’état du vestiaire lorsque nous sommes partis n’était pas exactement le même que dans la vidéo, et que tout ne nous appartient pas », a-t-il cependant tenu à préciser. Pas sûr, vu le contexte, qu’il soit bien nécessaire d’ajouter cela. En pareil cas, le mieux encore est de la jouer profil bas.