Ligue 1 : Avant le derby contre l’ASSE, l’OL condamne la banderole « Achevez-les » des supporteurs de Lyon 1950

FOOTBALL Le groupe Lyon 1950, situé dans le virage sud du Parc OL, a déployé ce mercredi une banderole qui divise fortement direction du club et ses supporteurs

Jérémy Laugier
— 
La banderole a été accrochée ce mercredi au centre d'entraînement de l'OL à Décines.
La banderole a été accrochée ce mercredi au centre d'entraînement de l'OL à Décines. — Compte Facebook des Lyon 1950

Il y a trois mois, les supporteurs lyonnais étaient, comme chaque année, venus assister à l’entraînement d’avant-  derby, avec fumigènes et une banderole : « Poursuivez sur votre lancée… Enfoncez-les ! ». Les images de cette liesse entre joueurs et groupes de supporteurs avaient alors été relayées par  l’OL sur les réseaux sociaux. Mais les fiascos des matchs OL-OM et PFC-OL sont depuis passés par là et le fameux « folklore » d’avant-derby n’est plus le bienvenu aux yeux des dirigeants lyonnais.



Après avoir découvert, ce mercredi devant le centre d’entraînement de Décines, la banderole du groupe Lyon 1950 : « Ils sont à l’agonie… Achevez-les ! », l’OL a ainsi publié un tweet pour « condamner » ce message.

« Ils sont en train de tuer tout le charme du derby »

« Aucune rivalité sportive ne peut justifier de tels propos, encore plus quand ils prennent ensuite corps négativement dans nos stades », explique le club, qui n’avait jusque-là jamais publiquement pointé d’autres banderoles ayant marqué l’histoire du derby, comme « Tuez-les » ou « Les Gones inventaient le cinéma… Quand vos pères crevaient dans les mines ». Plus d’un millier de messages de supporteurs lyonnais s’insurgeant du tweet de leur club de cœur ont vite suivi.

« C’est comme ça, le club fait beaucoup de zèle pour montrer à la Ligue et aux autorités qu’ils cherchent à tout prix à calmer le jeu dans les tribunes, estime Jean-Pierre, un abonné du virage nord. Ils sont tous en train de tuer tout le charme du derby, et même du football. » Les supporteurs lyonnais ont également eu la confirmation, ce mercredi via un mail de l’OL, que leur « match de l’année » contre le voisin stéphanois ne se disputerait que devant 5.000 spectateurs tirés au sort.