Top 14 : « Mon papa et ma maman vont se déchirer », s'amuse Deschamps à propos du derby basque

RUGBY Le sélectionneur, lui, ne prend pas position mais il va suivre ça avec intérêt

C.C.

— 

Didier Deschamps
Didier Deschamps — J.E.E/SIPA

« C’est terrible ! », voilà la première réaction de Didier Deschamps lorsqu’on lui évoque le fratricide derby basque à venir ce samedi entre le Biarritz Olympique et l’Aviron Bayonnais lors du barrage d’accession au Top 14. Le Bayonnais de naissance « pense » avant tout à ses parents : « Mon papa et ma maman vont se déchirer », s’amuse le sélectionneur.

« Cette guerre des clochers », Didier Deschamps la connaît par cœur. Il la vit depuis son plus jeune âge dans la maison familiale entre son « papa qui est biarrot puisqu’il a joué là-bas et sa maman qui est plus bayonnaise. » Et lui alors, de quel côté penche son cœur ?

« Je suis né dans une ville (Bayonne), pas dans l’autre. J’ai joué dans un club (l’Aviron bayonnais), pas dans l’autre… Mais j’aime bien Biarritz, j’aime bien Bayonne. Moi, comme je suis Balance, ascendant Balance, je mets au milieu ! Malheureusement, il n’y aura qu’un heureux et il y aura un déçu. Mais au moins ça animera le BAB l’espace d’un week-end. »

Devant son poste samedi après-midi ?

Du « DD » dans le texte, expert en communication. En tout cas, il compte bien garder un œil sur ce derby basque prévu samedi à 17 h 30 au stade Aguiléra. « J’ai des matchs [de l’Euro], des entraînements. Mais je me tiendrai au courant et si je peux regarder, ce sera avec plaisir ! », lance-t-il.