Girondins de Bordeaux : En colère, les Ultramarines interrompent l’entraînement pour dénoncer « l’attitude de l’équipe »

FOOTBALL Le plus grand groupe de supporteurs bordelais est venu secouer les joueurs après huit défaites en dix matchs de L1

C.C.

— 

Les supporters des Girondins au Haillan avant un Bordeaux-Marseille.
Les supporters des Girondins au Haillan avant un Bordeaux-Marseille. — Clément Carpentier / 20 Minutes

Les joueurs des Girondins ont vécu un dernier entraînement un peu particulier samedi après-midi avant leur déplacement ce dimanche (15h) à Saint-Etienne à l’occasion de la 32e journée de Ligue 1. Les Ultramarines, le plus grand groupe de supporteurs bordelais, ont interrompu la séance pendant quelques minutes pour faire part de leur colère alors que les Marine et Blanc viennent d’enchaîner huit défaites en dix matchs de championnat et que le maintien n’est toujours pas assuré. Le club au scapulaire, 14e de L1, compte sept points d’avance sur la zone rouge à sept journées de la fin de la saison.

Les U87 ont posté une photo avec un message de leur intervention : « Nous avons interrompu l’entraînement aujourd’hui. Si les problèmes du club dépassent le simple cadre sportif, nous ne pouvions rester sans réponse face à l’attitude de l’équipe. Nous leur avons apporté la colère populaire qu’ils n’ont pas à affronter au stade, huis clos oblige. »

Koscielny et Baysse ont pris la parole

L’échange a eu lieu sur le terrain, les Ultramarines ont secoué les joueurs et rappelé leur combat contre la direction actuelle : « Cela s’est fait dans le respect et ils ont surtout ciblé Frédéric Longuépée (le PDG des Girondins) », explique un témoin. « L’équipe a été réceptive et on sent bien le gros malaise avec la direction… », ajoute un supporteur présent.

Selon les informations de 20 Minutes, plusieurs joueurs ont pris la parole lors de cet échange :  Laurent Koscielny, le capitaine de l’équipe, Paul Baysse et Benoit Costil, deux cadres du vestiaire et le jeune Yacine Adli.