OM : Style de jeu, élimination en coupe, Bielsa… Sampaoli a passé son premier oral marseillais

FOOTBALL L'Argentin était très attendu, mardi, à l’occasion de sa première conférence de presse en tant que boss de l’OM

A.L.G.
— 
Jorge Sampaoli a tenu sa première conférence de presse en tant que coach de l'OM.
Jorge Sampaoli a tenu sa première conférence de presse en tant que coach de l'OM. — Christophe SIMON / AFP

Un crâne d'oeuf, des bras gros comme nos cuisses et des tatouages de partout, ce coup-ci on y est, Jorge Sampaoli est dans la place. Très attendu mardi pour sa première conférence de presse en tant que nouvel entraîneur de l' Olympique de Marseille, l'Argentin a fait un vaste état des lieux qui l'attend cette saison sur la Cannebière. 

« J'ai choisi l'OM pour la culture de la ville, cette identification populaire à la manière dont je vis les émotions. J'ai ressenti une joie immense à participer à ce projet », a-t-il commencé par expliquer avant de définir sa vision du foot : « Notre philosophie appelle à se tourner vers le but adverse plus que vers le nôtre. » Sur le papier, c'est sexy. Mais arrivera-t-il rapidement à imprimer un style de jeu à une équipe marquée du sceau de la déprime, et tout juste humiliée par les amateurs du Canet-en-Roussillon (N2) ce week-end ? 

Sampaoli, pas là pour « imiter » Bielsa

« C'est mon souhait, oui, at-il répondu. À court terme, déjà, il faut mettre en place une philosophie de jeu. Au-delà de la crise, il faut revenir aux fondamentaux, l'envie, le rythme. Il faut que chaque joueur sente la chance de porter ce maillot. On a déjà proposé des outils pour sortir cette équipe de cette période difficile. » « Je dois convaincre le groupe qu'il doit être compétitif dans tous les domaines en s'impliquant. Nous allons faire en sorte de faire adhérer les joueurs à cette philosophie, certains s'adapteront vite, d'autres plus lentement, certains pas du tout. Le rôle du staff est de séduire le groupe et de redorer le blason du club », a poursuivi l'ancien coach du FC Séville (2016-2017). 

Forcément interrogé sur l'ancien coach olympien Marcelo Bielsa, dont il se revendique être une sorte de disciple, Sampaoli a tenu à mettre les choses au clair : « Pour beaucoup d'entraîneurs, Marcelo Bielsa est une référence et pour moi tout particulièrement. J'ai suivi chacune de ses équipes et je me sens idéologiquement proche de lui dans le jeu. Mais je ne compte pas tenter de l'imiter. » Son but ultime étant surtout « que les joueurs ressentent ce que les supporters ressentent pour ce maillot. » Sur le papier, c'est sexy, reste à voir si le message passera aurpès du groupe. Premier élément de réponse dès mercredi, à l'occasion de la réception de Rennes au Vélodrome pour le match en retard de la 22e journée.