PSG-Basaksehir: La prestation XXL de Neymar et la qualification parisienne à revivre en direct

LIVE Les événements de mardi nous auraient presque fait oublier qu’il reste encore une et quart de match à jouer

Aymeric Le Gall

— 

Mbappé contre le Basaksehir
Mbappé contre le Basaksehir — Francois Mori/AP/SIPA

TERMINADO !!!! Le PSG s'est bien amusé contre une équipe turque qui a vite abdiqué, peut-être marquée par l'interruption du match hier après les évènements que l'on sait. Neymar a porté l'équipe parisienne quitte à en faire un peu trop sur la fin, et Mbappé s'est un peu rassuré face aux buts. Paris termine premier de sa poule, et ce n'était pas gagné il y a trois semaines. Des bises, on file à City pour encourager l'OM

89e: Dernier coup-franc dans le mur pour le Ney, je pense qu'on va s'arrêter là. 

87e: Une observation tactique que je n'ai pas partagée avec vous, mes estimés lecteurs. Di Maria est entré non pas en piston droit, comme d'habitude, mais dans le milieu à trois aux côtés de Paredes et Gueye, un peu comme à son époque Real. A voir si ça peut perdurer à l'avenir. 

85e: Le PSG n'arrive toujours pas à conclure ce set malgré plusieurs balles de match. Attention à ne pas nous faire une Gasquet

81e: On n'en parle pas des masses, mais j'ai plutôt bien aimé le titi Pembélé l'autre jour à La Mosson. Du caractère et même une certaine qualité technique quand il a été placé sur le côté droit. Il prendra peut être la place que Kouassi n'a pas voulue

78e: Pardon j'ai un peu lâché en écoutant Anne-Laure Bonnet chamber les commentateurs qu'on entend de l'autre côté du périphérique. Dernière fournée de changements, avec Gueye, Diallo et Pembélé. 

71e: KYLIAN QUI CROQUE LE TRIPLE !!!! L'appel en profondeur était parfait, la passe de Neymar aussi, mais la feinte pied ouvert pour finalement piquer au dessus du gariden était un peu téléphonée. Il respire pas la confiance absolue devant le but en ce moment Kylian. 

68e: AH DEMBA BA. L'entrée du héros de mardi soir. J'ai eu le temps de vous écrire un petit papier à son sujet d'ailleurs, si vous avez 3 minutes devant vous

 

66e: On continue la revue d'effectif avec la sortie de Marquinhos qui grince un peu au niveau de la hanche. Kehrer va avoir un peu de temps de jeu. J'imagine qu'on ne devrait pas tarder à voir Moïse Keane aussi

64e: L'OL ne dit pas merci à Basaksehir qui remplit tranquillement la jauge de confiance des attaquants parisiens avant le choc de dimanche soir. Encore très peur pour Marcelo et Denayer. 

60eLE MAMOUR DE DI MARIA POUR MBAPPE !!!! Une offrande pour que Kyky  signe un doublé les yeux fermés. Encore un immense Neymar au départ qui fait une tranchée dans la défense turque avant d'envoyer Di Maria en éclaireur. Quelle facilité le Brésilien ce soir

57e: LE BUT POUR L'HONNEUR DE BESEKSEHIR !!!! Pas le plus joli de la semaine, puisque c'est une déviation involontaire de Memet Topal à la suite d'un corner mal dégagé par le PSG, mais c'est dans les stats'. 4-1

56e: ET NAVAS S'EST ENVOLE !!!!! Pas vu le départ de l'action, j'ai l'impression que Marco a fait une gourmandise superflue. Tekdemir avait allumé un beau pétard. 

53e: OK donc là les mecs ont décidé que la vie ne valait plus la peine d'être vécue. Aucun repli défensif en transition, on laisse Di Maria s'offrir un duel qu'il rate dans les grandes largeurs. Ca va faire cher à l'arrivée

50e: NEYMAAAAAAAAAAAR !!!! Il plane sur le Parc le Brésilien. Petit appui sur Angelito et praloche à l'entrée de la surface. il faut dire que les Turcs défendent comme des petits vieux en fin de vie. 4-0. 

48e: LE POTEAU POUR BAKKER !!!! Pas veni le bougre ce soir. Encore une galette de Florenzi au second poteau, reprise en première intention du latéral néerlandais plein poteau. 

46e: Ca reprend avec un changement parisien. Di Maria va avoir droit à 45 minutes. Une entrée plus politique qu'autre chose histoire de ne pas perdre l'Argentin, souvent remplaçant ces derniers temps. C'est Rafinha qui paie la note. 

45': C'est la mi-temps au Parc, le PSG se ballade pour le moment. La première place est déjà quasi assurée pour les Parisiens. Allez, je vous laisse ici, je passe le témoin à mon collègue Julien pour vous faire vivre la deuxième période. Bye ! 

45': « Vas-y frère, fais pas l'rat, laisse-moi croquer ». Ben non... 

 

44': Grand prince, Neymar le laisse à Mbappé qui n'avait plus marqué en C1 depuis le traité de Versailles à peu près. Le Français ou vre son pied et tire en force, ce coup-ci ça fait 3-Z. 

43': Ahahah bon en fait c'est péno pour Paris, Gunok aurait fauché Neymar en pleineN surface. 

42': Ah ben voilà, but annulé, on reste à 2-0. 

41': On attend la validation de la VAR visiblement. 

39': BUUUUUUUUUUT DE BAKKER (il est vraiment temps que 2020 se termine) ! On n'a même pas eu le temps de lever le museau du clavier que Paris était déjà en surnombre à 6 mètres des cages de Günok. Après un petit cafouillage, le latéral gauche termine dans le but vide. 

37': ET CA FAIT DEUX POUR PARIS ! Un défenseur turc se troue complet sur le rebond du ballon et le PSG se retrouve à 3 contre 1 en contre. Rafinha lance Mbappé côté droit, qui glisse pleine axe pour Neymar. Seul face au but, le Brésilien ne se rate pas. 

33': On me glisse à l'oreillette qu'il a sûrement amplifié sa chute. 

32' : Hors jeu de Mbappé. C’était soit ça, soit péno car le numéro 7 avait dribblé le gardien avant de se faire reprendre illégalement.

30': Il est plutôt affûté l'ami Enzo Crivelli en pointe de l'attaque turque ce soir. Et vas-y que ça tente des gestes techniques à la CR7. Bon, ça ne passe pas mais corner à suivre pour Basaksehir. 

25': La vie de Bakker au PSG c'est quelque chose quand même.  Placé du même côté que Neymar, le gars est un fantôme pour le numéro 10, il n'aura jamais un ballon venant du Brésilien. Moi je dis, une cagnotte Leetchi pour Mitchel ! 

23': Magnéto Serge >> Trouvé à l'entrée de la surface turque, le Brésilien détruit son adversaire en lui glissant un petit pont sur une touche avant d'enrouler du droit en pleine lucarne. C'est bon de voir enfin du foot dans ce match. 

21': OH MAMAAAAAAAAAAAAAN CE BUT NE NEYMAR !!! POPOPO 

 

19': OHHHHH MBAPPE JUSTE AU-DESSUS ! Quelle ouverture de Florenzi, pfiou. 

18': On rappelle quand même que si les Parisiens sont déjà qualifiés pour les 8es, une victoire ce soir leur offrirait la première place du groupe et donc un tirage plus favorable pour la suite. 

16' : Les Parisiens n’y sont pas du tout, Marqui gueule comme un putois sur Mitchel Bakker, auteur d’une passe en retrait à son gardien qui a bien failli coûter un but au PSG.

15': Avec déjà une première occasion de but pouur Basaksehir, Navas se couche sur un tir tendu. 

13': ET C'EST REPARTI ! Le ballon à l'endroit de la dernière faute sifflée hier avant l'interruption du match, près du banc de touche des Turcs. 

18h52 : Le protocole d’entrée est un peu modifié par le contexte, les 22 joueurs et les arbitres se mélangent et se placent autour du rond central, genoux au sol et poings levés.

18h50: Alors que revoilà la sous-préfète. Euh, les joueurs, pardon, les joueurs. 

18h40: CA CAAAAAAAAILLE ! 

18h30: Bon, coup d'envoi dans 25 minutes, je vais me réchauffer le corp avec un petit café et on se retrouve pour le coup d'envoi. A tout de suite. 

18h30: On prend les mêmes et on recommence côté PSG. A noter que la rencontre va bien reprendre à la 13e minute. 

 

18h25: Bon, ça vaut ce que ça vaut, disons que les deux clubs et l'UEFA ont essayé de marquer le coup dans le peu de temps qui leur a été imparti. 

18h22: Autre banderole en tribune Paris. 

 

18h20 : A noter que les joueurs arborent un t-shirt commun aux deux équipes sur lequels on peut voir les logos du PSG et de Basaksehir accompagnés du slogan « No to racism ». 

18h15 : Le CUP a pris le temps depuis hier soir de préparer une banderole.

 

18h10 : C'est bon, on est dans la place. Si ça vous intéresse, j'ai l'impression qu'il fait encore plus froid qu'hier soir. 

18h00: Salut les crapules et bienvenue pour le 2e acte de ce PSG-Basaksehir Prenez place tranquillement le temps qu'on arrive au Parc des Princes. Pour celles et ceux qui auraient manqué ce qui s'est passé hier soir ici même, sait-on jamais, vous étiez peut-être en pleine rando en montagne à ce moment-là, voici un résumé des événements. 

 

Moins de 24h après les événements qui ont marqué le match PSG-Basaksehir, arrêté on le rappelle à la 13e minute après les propos tenus par l’un des arbitres du soir à l’encontre de l’adjoint Achille Webo, les deux équipes vont faire leur retour au Parc des Princes pour terminer le boulot. Comme annoncé dès hier soir, ce sera avec un nouveau quatuor arbitral, hollando-polonais cette fois-ci. Après la « drôle » de soirée vécue par les Turcs, on ne sait pas vraiment s’ils auront le cœur à jouer, d’autant qu’ils venaient déjà à Paris pour du beurre mardi soir. Déjà qualifiés après la défaite de Man U à Leipzig (3-2), les Parisiens visent quant à eux une victoire ce soir, synonyme de première place du groupe H et donc d’un tirage plus clément en 8es de finale.

>> Rendez-vous vers 18h30 pour reprendre là où l’on s’est arrêté hier soir.