Rennes-Bordeaux : Comment Edson Mexer s’est complètement perdu aux Girondins

FOOTBALL Le défenseur bordelais, toujours blessé, accumule les problèmes et ne retrouvera pas son ancien club ce vendredi (19 h) au Roazhon Park

Clément Carpentier (avec C.A)

— 

Edson Mexer n'a pas joué un seul match avec les Girondins cette saison.
Edson Mexer n'a pas joué un seul match avec les Girondins cette saison. — VALERY HACHE / AFP
  • Il y a un an et demi, Edson Mexer quittait le Stade Rennaise pour Bordeaux après avoir été l’un des sauveurs de la finale de la Coupe de France remportée par les Bretons.
  • Depuis son arrivée assez chaotique aux Girondins, le défenseur accumule les soucis.
  • Cette saison, il n’a pas encore joué une seule minute avec Jean-Louis Gasset.

C’était le 27 avril 2019. Edson Mexer surgit au premier poteau à la 66e minute de jeu et place un joli coup de tête pour égaliser face au PSG en finale dans la Coupe de France. Au bout d’une soirée de folie au stade de France, le défenseur mozambicain du Stade Rennais s’offre le seul titre de sa carrière et entre un peu plus dans le cœur des supporteurs bretons après déjà « une grosse saison » comme le souligne son coéquipier de l’époque, Jérémy Gélin.

Un an et demi plus tard, celui qui a rejoint Bordeaux à l’été 2019 ne joue plus du tout. Cette saison, il n’a pas participé à un seul match des Girondins et sera de nouveau absent de la feuille de match ce vendredi (19 h) au  Roazhon Park face à Rennes. « Ça m’étonne un peu de le voir dans le dur comme ça, avoue Jérémy Gélin, mais le foot, c’est comme ça, un coup tu es tout en haut et d’un coup tu ne joues plus. » Alors comment Edson Mexer a-t-il pu se perdre à ce point ?

Quand la légende Steven Gerrard se déplace pour lui…

Il faut dire que cela partait mal dès le départ. « Mexer voulait rester et prolonger à Rennes mais il y avait un problème au club, affirme son entourage, Julien Stéphan [l’entraîneur] souhaitait le garder mais pas Olivier Létang [le président] ». A l’époque, le dirigeant breton ne veut discuter que d'une prolongation d'un an ou deux car il doute des capacités physiques du joueur de 30 ans. Le Mozambicain souffre d’une malformation à un genou, le cartilage est de plus en plus abîmé. Il suit d'ailleurs un protocole spécial depuis 2018 auprès d'un éminent professeur suisse et la douleur se faire beaucoup plus rare ces derniers temps. 

Esdon Mexer après son égalisation face au PSG en finale dans la Coupe de France.
Esdon Mexer après son égalisation face au PSG en finale dans la Coupe de France. - Anne-Christine POUJOULAT / AFP

En fin de contrat, Edson Mexer ne manque pas d’intérêts (Nantes, Montpellier, Standard de Liège, Olympiakos, etc.) et surtout d’offres (Glascow Rangers, Basaksehir et Bordeaux). La légende des Reds, Steven Gerrard, entraîneur du club écossais, se déplace même en personne à Rennes selon les informations de 20 Minutes. Malgré le retard du joueur au rendez-vous, il se déroule au mieux dans la gare bretonne. Les deux hommes prennent la pose ensemble et la femme du joueur rend même la photo publique avant de vite l’effacer. Bref, une petite histoire comme le monde du football en produit.

Une offre de trois ans est sur la table. Mais Bordeaux ne lâche pas l’affaire et surenchérit par l’intermédiaire de Hugo Varela (directeur sportif non-officiel du club à ce moment-là) avec un contrat de quatre ans et un beau salaire (4.7 millions d'euros sur quatre ans, prime à la signature comprise). « C’est complètement fou de proposer un tel contrat à un joueur de 30 ans qui a des soucis physiques », s’étonne un proche du dossier. Son entourage rappelle de son côté que « dès le départ, on savait qu’il ne ferait pas cette quatrième année et son salaire a augmenté (78.000 euros à Rennes) tout simplement parce qu’il ne bénéficiait plus du régime des impatriés » qui permet aux footballeurs de soustraire 30 % de leur rémunération nette totale à l’impôt. Au final, l’arrivée du défenseur est surtout régulièrement prise en exemple par les supporteurs bordelais pour dénoncer les errements des anciens dirigeants du club.

La visite médicale n’était tout à fait pas concluante

Mais le pire n’est peut-être pas là. Selon les informations de 20 Minutes, le joueur a en effet signé son nouveau contrat alors que la visite médicale n’était pas satisfaisante ! « Je ne peux rien dire, avoue un dirigeant bordelais, mais son genou est très usé et s’il jouait la saison dernière avec Paulo Sousa, qui le voulait à tout prix dans son effectif, c’était souvent en marchant ». Edson Mexer a participé à 21 rencontres, la plupart du temps dans une défense à trois et ses performances furent souvent correctes à défaut d'être brillantes.

Mais puisque rien ne lui est épargné depuis un an et demi, le défenseur mozambicain a dû faire comme tout le monde avec l’épidémie de Covid-19. Il n’a pas pu être à la reprise de l’entraînement en juin et surtout, il s’est blessé dès la première séance de Jean-Louis Gasset, son nouvel entraîneur. Et qui va à l’infirmerie perd (souvent) sa place dans le football pro. Résultat, il ne semble être aujourd’hui que le quatrième voire cinquième choix au poste de défense central derrière Koscielny, Pablo, Baysse et Jovanovic. Une situation très compliquée.

Edson Mexer doit aussi faire avec la nouvelle direction sportive des Girondins qui souhaite s’en séparer le plus rapidement possible. L’été dernier, il y a eu des intérêts turcs et grecs, mais aucune offre officielle n’a été faite au club. « Le joueur doit y trouver son compte et de toute manière il voulait rester, explique l’un de ses proches. On fera un point en janvier mais pour le moment, il se soigne [blessure aux ischio-jambiers]. » Jérémy Gélin, lui, « ne doute pas de Mex », car « il a des qualités énormes », et promet même qu’il « peut [encore] s’imposer à Bordeaux ». Mission impossible ?