Girondins de Bordeaux : Rio Mavuba est « heureux de rentrer à la maison »

FOOTBALL Formé aux Girondins dans les années 2000, l’ancien milieu de terrain est de retour à Bordeaux en tant qu’entraîneur adjoint de la réserve

Clément Carpentier

— 

Rio Mavuba est le nouvel entraîneur de la réserve des Girondins.
Rio Mavuba est le nouvel entraîneur de la réserve des Girondins. — NICOLAS TUCAT / AFP
  • Rio Mavuba a fait son retour aux Girondins de Bordeaux cet été treize ans après son départ du club. L’ancien milieu de terrain de Lille est le nouvel entraîneur adjoint de la réserve.
  • L’ex-international se confie auprès de 20 Minutes sur sa reconversion.

Treize ans. Voilà le temps qu’il aura fallu à Rio Mavuba pour retrouver son chemin. Celui du château du Haillan, le centre d’entraînement des Girondins de Bordeaux. Parti en tant que joueur confirmé en 2007 après 154 matchs sous le maillot au scapulaire, l’ancien milieu de terrain y est de retour depuis quelques semaines en tant que jeune coach. « J’ai reconnu pas mal de têtes mais pour le reste, ça a beaucoup changé notamment le centre de formation, les infrastructures se sont améliorées », avoue le nouvel entraîneur adjoint de la réserve.

Entre-temps, il aura réussi une très belle carrière entre Villarreal, Lille et le Spartak Prague. Le temps de devenir champion de France et de remporter la Coupe de France avec les Dogues après la Coupe de la Ligue avec les Girondins ou encore de porter à treize reprises la tunique des Bleus et de vivre un quart de finale de Coupe du Monde en 2014. Un CV qui tient la route. Mais maintenant il est définitivement l’heure de passer de l’autre côté comme de nombreux anciens. Fini le short, place au survêtement.

Une envie d’entraîner venue sur le tard

« Je voulais rester dans le football mais l’envie d’entraîner est vraiment venue sur le tard, ce n’est quelque chose que j’avais en moi depuis des années », explique celui qui a d’ailleurs été consultant pour RMC Sport pendant deux ans après la fin de sa carrière en 2018. Il y commente les matchs de Coupe d’Europe et croise les plus grands entraîneurs du vieux continent. Même si la première discussion sur le métier remonte à « un échange avec René Girard à Lille quand j’ai 29-30 », se rappelle Rio Mavuba. C’est vraiment pendant cette période qu’il décide de se lancer dans le grand bain.

Jamais avare de travail à l’image du joueur qu’il était sur un terrain, il joue puis entraîne au Mérignac-Arlac (club de N3) en plus de voyager la semaine pour commenter et de préparer son BEF (brevet d’entraîneur de football). Il découvre son nouveau métier, parfois avec surprise :

C’est énormément de boulot ! On ignore un peu ça quand on est joueur car on est dans notre bulle et encore, moi j’étais capitaine donc je devais veiller à l’équilibre du groupe. On ne réalise vraiment pas ce que fait le staff, et tout le stress qui va avec. »

Aujourd’hui il le reconnaît, si « ce n’est pas la même fatigue, il faut avoir les reins très solides pour entraîner ». Et encore, il n’est qu’adjoint pour le moment.

« Il est déjà très dans les détails »

Un adjoint qui « facilite les relations grâce à sa joie de vivre », affirme l’un de ses joueurs à 20 Minutes. « On sent qu’il est encore dans la transition entre le joueur et l’entraîneur mais il est déjà très dans les détails au quotidien. Les petites choses qui font la différence comme une passe tendue au sol au lieu d’un ballon levé inutilement et il n’a pas peur d’intervenir pour dire quelque chose », poursuit ce jeune pro du centre de formation. Celui qui est « heureux de rentrer à la maison » ne revendique absolument rien et ne fait aucun plan sur la comète, il connaît trop le « milieu ».

Rio Mavuba a joué plus de 150 matchs sous le maillot des Girondins de Bordeaux.
Rio Mavuba a joué plus de 150 matchs sous le maillot des Girondins de Bordeaux. - PATRICK BERNARD / AFP

« Je suis là pour apprendre », rappelle-t-il alors qu’il passe actuellement son DES (diplôme d’Etat supérieur) après avoir signé un contrat de deux ans avec le club selon nos informations. Pour réussir ce nouveau chapitre, il essaye de s’inspirer d’un autre ancien de la maison bordelaise avec qui il a joué, Mauricio Pochettino. Mais, l’heure est encore à l’apprentissage au sein d’un club qu’il connaît sur le bout des doigts : « Les Girondins ont formé le joueur maintenant c’est au tour de l’entraîneur (sourires) ».