Mercato OL : Depay, Reine-Adélaïde, De Sciglio, Benlamri… Cette ultime journée peut partir dans tous les sens à Lyon

FOOTBALL L'OL pourrait être le club de Ligue 1 le plus actif lors des dernières 24 heures de ce mercato à rallonge

Jérémy Laugier

— 

Ici le 18 septembre en Ligue 1 contre Nîmes (0-0),; Memphis Depay ne sait pas s'il a disputé son dernier match sous le maillot lyonnais, dimanche face à l'OM (1-1).
Ici le 18 septembre en Ligue 1 contre Nîmes (0-0),; Memphis Depay ne sait pas s'il a disputé son dernier match sous le maillot lyonnais, dimanche face à l'OM (1-1). — Laurent Cipriani/AP/SIPA
  • Le mercato 2020 va se clore dans la nuit de lundi à mardi (à minuit) et l’OL pourrait encore se montrer actif sur ces dernières vingt-quatre heures.
  • Parmi les dossiers brûlants sur le bureau de Jean-Michel Aulas, on trouve trois possibles départs qui feraient beaucoup de bien aux comptes du club lyonnais, à savoir Memphis Depay, Jeff Reine-Adélaïde et Joachim Andersen.
  • Dans le sens des arrivées, l’OL pourrait enregistrer les renforts du latéral italien Mattia De Sciglio et du défenseur central algérien Djamel Benlamri.

Au Parc OL,

« Je pense qu’on commencera définitivement notre saison mardi matin. » Rudi Garcia a le sens de la formule étonnante, surtout lorsqu’il s’agit de (tenter de) défendre le bilan désastreux de l'OL, avec cinq matchs de rang sans le moindre succès en Ligue 1. Ayant accueilli dimanche comme « une excellente nouvelle » la décision d’Houssem Aouar de rester une saison de plus dans son club formateur, l’entraîneur sait qu’il y aura au moins encore cinq dossiers chauds durant ces dernières vingt-quatre heures du mercato.

Memphis Depay, un rêve de Barça enfin exaucé ?

La volonté de l’OL est forcément avant tout économique sur ce dossier majeur. Ça n’est pas dans les habitudes de Jean-Michel Aulas de laisser filer libre un joueur emblématique, comme ça a pu être le cas avec Bafétimbi Gomis en 2014 (à Swansea). En fin de contrat en juin prochain, Memphis Depay pourrait rapporter ce lundi entre 15 et 25 millions d’euros… contre plus rien du tout à partir de mardi. Au vu des difficultés de l’international néerlandais à retrouver son niveau d’avant sa grave blessure au genou (en décembre 2019), pareil transfert lors de l’ultime jour du mercato serait une aubaine.

Et cette issue dépend à 100 % de la détermination du FC Barcelone, à en croire Juninho dimanche au micro de Téléfoot. « Memphis est tombé d’accord avec le Barça, on ne s’en cache pas du tout, confie le directeur sportif de l’OL. Peut-être qu’il y partira lundi mais il n’y a rien de sûr. D’ici la fermeture du mercato, c’est le départ le plus probable. » En sachant que ce transfert désiré par Ronald Koeman, l’ancien sélectionneur de Memphis Depay désormais sur le banc catalan, dépendrait du départ d’Ousmane Dembélé à Manchester United, ça sent le coup du fax à 23h57, non ?

Jeff Reine-Adélaïde, le Hertha Berlin ou l’impasse ?

JRA n’a pas mis longtemps pour entrer dans la disaster class type d’une gestion de mercato. Touché aux ligaments croisés du genou comme Memphis Depay, l’ancien Angevin a trouvé le moyen de balancer son mal-être sur son temps de jeu avec Rudi Garcia dès le 1er septembre. Costaud pour un joueur de 22 ans ayant signé un énorme contrat et ayant eu sa première saison tronquée par sa blessure et l’interruption du championnat causée par le Covid-19.

Ce qui est surtout cocasse, c’est de forcer son départ au moment où Houssem Aouar et Memphis Depay sont plus qu’annoncés partants, ce qui laissait prédire un rôle majeur à Lyon pour l’international espoirs. Finalement, comme son souhait de rejoindre Rennes et un certain Florian Maurice n’a pas pu aboutir, JRA envisage de rester à l’OL, où Aouar voire Depay seront encore lyonnais toute la saison et où le Brésilien du Milan AC Lucas Paqueta a été recruté dans son secteur de jeu.

Difficile de mieux faire les choses à l’envers. Sa seule option de départ ce lundi serait le Hertha Berlin. Après avoir déjà claqué 25 millions d’euros sur Lucas Tousart, l’ambitieux club allemand pourrait rendre une autre fière chandelle à l’OL, avec une somme tout aussi rondelette. « Apparemment, Jeff n’est pas tombé d’accord avec le Hertha Berlin, précise Juninho. Si un accord arrive, il va partir lundi. S’il reste là, j’espère qu’il aura la personnalité pour prouver sur le terrain qu’il est capable de faire tout ce qu’il a dit dans la presse. » Et bim, un petit tacle au passage pour le convaincre encore un peu plus de quitter Lyon après une toute petite année et deux buts inscrits.

Joachim Andersen, quelle porte de sortie ?

L’international danois a vu depuis deux semaines Sinaly Diomande lui passer devant en tant que numéro 3 dans la hiérarchie des défenseurs centraux lyonnais. Un constat qui incite plus que jamais le plus gros transfert de l’OL (30 millions d’euros bonus inclus) à voir ailleurs. Les noms de Valence, du Torino puis désormais de Fulham reviennent régulièrement concernant Joachim Andersen, l’un des ratés majeurs de Florian Maurice pour le club lyonnais. A condition que l’OL évite de brader son joueur, seulement un an après son arrivée, on se dit qu’un transfert serait ici gagnant-gagnant tant son adaptation est délicate.

Mattia De Sciglio, le renfort demandé par Garcia

L’hiver dernier, l’arrivée au PSG de Mattia De Sciglio en échange de Layvin Kurzawa semblait actée. Ce lundi, le polyvalent latéral de la Juventus devrait pourtant poser avec le maillot lyonnais. « C’est une demande de Rudi vendredi pour un latéral pouvant jouer sur les deux côtés, ce qui n’était pas prévu, confirme Juninho. On fait les efforts pour lui donner le joueur. Nous sommes dans des discussions assez avancées, ça n’est pas sûr à 100 % mais il se pourrait qu’il arrive lundi. »

Djamel Benlamri, l’ultime surprise ?

Le nom de ce méconnu international algérien de 30 ans, qui évolue à Al-Shabab (Arabie saoudite), n’est apparu que dimanche soir. Cette piste non confirmée par Juninho viendrait répondre au possible départ de Joachim Andersen et à la crainte évoquée par Rudi Garcia d’une blessure sérieuse à l’épaule pour Marcelo, contraint de sortir dimanche face à l’OM. D’après Téléfoot, Djamel Benlamri, champion d’Afrique en titre et n’ayant jamais évolué dans un championnat européen, serait même arrivé la nuit dernière à Lyon.