PSG: Le gouvernement brésilien, solidaire de Neymar, dénonce le «racisme» à son encontre

FOOTBALL Le gouvernement de Jaïr Bolsonaro, oui oui

N.C. avec AFP

— 

Neymar à terre lors de PSG-OM, le 13 septembre 2020.
Neymar à terre lors de PSG-OM, le 13 septembre 2020. — Michel Euler/AP/SIPA

Attention, ceci n'est pas une blague. Le gouvernement brésilien de Jaïr Bolsonaro s'est dit mardi solidaire de Neymar (jusque-là ça va), et dénoncé le «racisme» à son encontre, exercé selon le joueur durant la rencontre entre le PSG et l'OM

«Face à un énième cas de racisme dans le sport, le ministère de la Femme, de la Famille et des Droits de l'homme (MMFDH) est solidaire avec le joueur Neymar Jr», affirme un communiqué. «Le racisme est un crime», ajoute le ministère.

Mardi, la secrétaire nationale à la promotion de l'égalité des races au Brésil a condamné «de façon véhémente tout type de violence» et dénoncé les «cas de discrimination basée sur la couleur de peau».

Le président Jair Bolsonaro, dont on ne compte plus les sorties racistes, mysogines ou homophobes, a retweeté pour sa part lundi un message de Neymar dans lequel l'attaquant se plaignait que la VAR (l'arbitrage vidéo) ait détecté son «agression» mais non pas celle, verbale et «raciste», d'Alvaro Gonzalez à son encontre.