OL : Les Bad Gones laissent aux soignants leurs places pour le match de préparation contre le Celtic Glasgow

FOOTBALL Tout comme l’OL, le principal groupe de supporteurs lyonnais a annoncé ce mercredi faire un geste en direction du personnel soignant à l’occasion du Trophée Veolia

Jérémy Laugier

— 

Le kop virage nord, où se trouvent les Bad Gones, ici lors d'un match contre l'OM en décembre 2017 marquant les 30 ans du groupe de supporters.
Le kop virage nord, où se trouvent les Bad Gones, ici lors d'un match contre l'OM en décembre 2017 marquant les 30 ans du groupe de supporters. — ROMAIN LAFABREGUE/AFP
  • L’OL organise jeudi et samedi le Trophée Veolia, afin de préparer ses gros rendez-vous contre le PSG et la Juventus Turin.
  • Il s’agira des premiers rendez-vous depuis mars avec du public au Parc OL. La jauge sera limitée à 5.000 spectateurs, contre les Rangers jeudi comme face au Celtic samedi.
  • Le club puis le kop virage nord ont tenu à laisser des places pour ces deux matchs de préparation au personnel soignant.

L’OL ne pourra toujours pas compter sur son principal groupe de supporteurs cette semaine. Malgré une autorisation de 5.000 spectateurs, pour la première fois à Décines depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, les Bad Gones n’assisteront ni à OL-Glasgow Rangers jeudi (20 h 45), ni à OL-Celtic Glasgow samedi (20 h 45). Ces deux rencontres, programmées dans le cadre du Trophée Veolia organisé par le club lyonnais, seront en effet principalement ouvertes aux personnels soignants, en première ligne face au coronavirus.

L’OL a indiqué dès vendredi vouloir remercier, aux côtés de la préfecture du Rhône, « tous les personnels en première ligne durant la crise sanitaire », en les invitant sur la première journée du tournoi. Initialement réservée aux abonnés du Parc OL, la journée de samedi sera là aussi très tournée vers les soignants. Et ce en raison d’un joli geste du kop virage nord et des Bad Gones.

« Nous attendons que les pouvoirs publics lèvent les mesures restrictives »

Ce mercredi, ils ont expliqué via un post Facebook avoir eu « une difficile réflexion » : « Nous avons décidé que le contexte ne favorisait pas le retour d’une association et d’un groupe de plus de 6.000 membres. Nous attendrons donc que la situation s’améliore encore et que les pouvoirs publics lèvent les mesures restrictives pour reprendre possession de notre virage ».

A défaut d’un retour de leur part samedi, les Bad Gones ont donc tranché : « Il nous semblait logique que notre quota de places puisse bénéficier à ceux qui, depuis la fin de l’hiver, ont traversé des moments pénibles, fatigants, et qui continuent aujourd’hui de combattre le virus », à savoir « les soignants des Ehpad et des centres hospitaliers que nous remercions encore pour tout ce qu’ils ont fait pour la France ».