Coronavirus: Les footballeurs de Premier League lancent un fonds de soutien

FOOTBALL Ils voulaient lancer une initiative indépendante de la Ligue ou de leur club

N.C. avec AFP
— 
Les joueurs de Premier League ont lancé un fonds d'aide pour les soignants et les malades du coronavirus.
Les joueurs de Premier League ont lancé un fonds d'aide pour les soignants et les malades du coronavirus. — Budrul Chukrut / SOPA Images/Sip/SIPA

Critiqués, les footballeurs de la Premier League anglaise ont annoncé mercredi le lancement d’une initiative visant à générer des fonds pour aider le Service national de santé (NHS) britannique pendant la pandémie de coronavirus. Cette initiative, baptisée  #PlayersTogether, a été mise en place pour « aider ceux qui se battent pour nous sur la ligne de front du NHS » dans le contexte de l’épidémie de COVID-19, explique le collectif de joueurs dans un communiqué.

« Il s’agit pour nous, en tant que joueurs, de collaborer pour créer une initiative volontaire, distincte de toute ligue et ou de tout club, est-il indiqué. Pour essayer d’aider, avec tant d’autres dans le pays, à faire une vraie différence. » Plusieurs personnalités du foot anglais telles Jordan Henderson, Harry Kane ou Pierre-Emerick Aubameyang ont mis en ligne sur les réseaux sociaux des informations sur cette initiative.

Début avril, la Premier League a proposé de réduire de 30 % les salaires des joueurs. Mais le Syndicat des joueurs anglais (PFA) a fait valoir qu’une telle réduction entraînerait une baisse des revenus fiscaux pour le budget britannique, qui risquerait de pénaliser le NHS. « Tous les joueurs de la Premier League veulent et vont jouer leur rôle en apportant des contributions financières importantes en ces temps sans précédent », avait toutefois affirmé samedi le syndicat dans un communiqué.

Depuis le début de la crise liée au nouveau coronavirus, la Premier League est sous le feu des critiques pour son recours aux aides publiques. Elle cherche depuis à trouver un accord sur des baisses salariales pour sauver la face devant une opinion publique exaspérée.