Coronavirus: Jean-Michel Aulas prêt à sacrifier la Ligue des champions pour pouvoir finir la Ligue 1

FOOTBALL Le président de l'OL est concerné en premier chef avec le 8e de finale retour de son club qui reste à jouer face à la Juventus

N.C.

— 

Jean-Michel Aulas avec Jean-Claude Blanc lors de PSG-OL au Parc des Princes, le 29 février 2020.
Jean-Michel Aulas avec Jean-Claude Blanc lors de PSG-OL au Parc des Princes, le 29 février 2020. — Lionel Urman/SIPA

Le gel de toutes les compétitions imposé par la pandémie de coronavirus va contraindre les dirigeants à faire des choix drastiques. L'UEFA a d’ores et déjà annoncé le report de l'Euro à l’été 2021, dégageant ainsi de la place pour les championnats nationaux et les coupes d’Europe. Ce ne sera peut-être pas suffisant, l’incertitude demeurant totale sur une possible date de reprise.

Dans ce contexte, la priorité absolue doit aller aux Ligues, estime Jean-Michel Aulas. Interrogé par RTL, le président de l’OL s’est dit prêt à sacrifier toutes les autres compétitions, dont la Ligue des champions dans laquelle son club est encore engagé (Lyon a un 8e de finale retour à jouer contre la Juventus), pour sauver ce qui peut l’être.

Les nouveaux (très lucratifs) droits TV la saison prochaine

« Si on veut sauver la Ligue 1, il faut absolument la terminer avant le 30 juin, a-t-il dit vendredi soir. Il faut faire des choix, être courageux. Laisser tomber la C1, les finales de Coupes et les matchs internationaux. Se consacrer uniquement sur le championnat. »

« L’important est de ne pas se mettre en retard par rapport à la saison prochaine, une saison très importante économiquement, en termes de droits TV notamment », a-t-il ajouté, en référence à l’entrée en vigueur du nouveau contrat remporté par Mediapro, qui rapportera à la Ligue 1,153 milliard d'euros par an sur la période 2020-2024.

La LFP sur la même ligne… si possible

Plus question, donc, de terminer sur une saison blanche en reprenant le classement du dernier exercice, comme il en avait émis l’idée il y a quelques jours, s’attirant les foudres des autres clubs, dont l'OM.

Cette sortie d’Aulas intervient alors que le président de la FFF Noël Le Graët a annoncé jeudi qu’il tablait pour sa part sur une fin de championnat à la mi-juillet. Mardi, le directeur général exécutif de la LFP, Didier Quillot, avait quant à lui fait savoir que l’objectif était bel et bien le 30 juin… tout en laissant la porte ouverte. « On s’est donné comme principe majeur de tout faire pour terminer le 30 juin. Mais s’il faut terminer au-delà, on s’adaptera, avec les clubs et les joueurs. On jouera autant que faire se peut », a-t-il déclaré.