Ligue des champions : PSG-Dortmund « aura lieu a minima » mais le huis clos est « une hypothèse », déclare Maracineanu

FOOTBALL La ministre des Sports s’est réunie mardi matin avec les acteurs du sport français pour parler des mesures à prendre concernant l’épidémie

N.C.
— 
La ministre des Sports Roxana Maracineanu lors d'une réunion avec les acteurs du sports français concernant l'épidémie de coronavirus, le 3 mars 2020.
La ministre des Sports Roxana Maracineanu lors d'une réunion avec les acteurs du sports français concernant l'épidémie de coronavirus, le 3 mars 2020. — Philippe LOPEZ / AFP

Le 8e de finale retour de Ligue des champions entre le PSG et Dortmund, mercredi 11 mars, pourra-t-il avoir lieu ? Et, question subsidiaire, avec des spectateurs ?

Supporters et dirigeants sont dans l’attente, alors que l’épidémie de coronavirus menace la tenue d’événements sportifs un peu partout en France. Mardi matin, la ministre des Sports  Roxana Maracineanu a réuni les acteurs français pour discuter des mesures à prendre.

La préfecture aura le dernier mot

En l’état, la tenue du match de Ligue des champions des Parisiens n’est pas menacée. Il « aura lieu a minima », mais le huis clos reste « une hypothèse », a fait savoir la ministre des Sports. Impossible d’en dire plus pour le moment, la situation peut évoluer d’heure en heure, a-t-elle prévenu.

L’UEFA, comme le ministère, pourra se prononcer sur une recommandation, mais ce n’est pas à eux que reviendra la décision d’interdire la venue de spectateurs ou de l’annulation pure et simple du match. C’est à la préfecture que reviendra le dernier mot.