Pau FC-PSG : Des Palois « très fiers » sortent la tête haute d’une belle aventure

COUPE DE FRANCE Ils ont été éliminés par le PSG en 8e de finale par les stars parisiennes

C.C.

— 

Les Palois ont bien résisté aux Parisiens malgré leur élimination.
Les Palois ont bien résisté aux Parisiens malgré leur élimination. — IROZ GAIZKA / AFP

Cette fois-ci, ce n’est pas passé. Mais comment leur en vouloir ? Impossible. Après une prestation à la hauteur de l’événement, les joueurs du Pau FC ont été éliminés par le PSG (2-0) en 8e de finale de Coupe de France. Bordeaux restera la seule équipe de Ligue 1 à leur tableau de chasse cette saison. Mais que l’aventure fut belle. Et jusqu’au bout.

Face une équipe parisienne remaniée (sans Neymar ni Mbappé), les Palois ont fait mieux que résister face aux Draxler, Icardi, Sarabia ou Paredes dans un stade du Hameau en ébullition. « Je suis très fier de mes joueurs. Je le suis également de voir l’attitude de notre adversaire qui nous a respectés. Ils ont été agressifs et pas suffisants. Ça veut dire quelque chose. Après la marche était un peu trop haute », explique Bruno Irlès. Ses joueurs bien en place pendant toute la rencontre n’ont pas laissé beaucoup d’opportunités au PSG et ils se sont même créé quelques occasions.

Une montée en Ligue 2 en tête ?

Mais le ballon n’a jamais fini au fond : « On a un regret, c’est de ne pas avoir marqué ce but qui aurait fait exploser le Hameau », glisse Louis Bury. Cette fois-ci pas de but et une fin de match de dingo comme face aux Girondins il y a deux semaines. Mais beaucoup de souvenirs même si tous les supporters palois auraient aimé voir quelques minutes Kylian Mbappé sur le terrain malgré une pelouse pas loin d’être catastrophique.

Le Pau FC quitte donc la Coupe de France avec les honneurs. Et à l’heure du bilan, il y avait beaucoup de bonnes choses à retenir pour l’entraîneur béarnais : « Il est bien sûr très positif. Il y a eu un gros coup de projecteur sur le club, sur la ville. Je compte bien m’appuyer là-dessus pour le championnat. » Bruno Irlès compte en effet capitaliser sur ce parcours.

Le Pau FC est en effet toujours en course pour une montée en Ligue 2. Avant-dernier plus petit budget de son championnat, le club compte jouer les troubles fêtes jusqu’au bout.