VIDEO. Incroyable final(e) ! Flamengo renverse River Plate (2-1) pour s’offrir la Copa Libertadores

FOOTBALL Menés 1-0 à la 89e minute, les Brésiliens ont fait exploser River Plate grâce à un doublé de Gabigol

M. D avec AFP

— 

Flamengo a fait plier River Plate à Lima (Pérou).
Flamengo a fait plier River Plate à Lima (Pérou). — Luka GONZALES

Scénario incroyable a Lima ! Flamengo a remporté samedi son deuxième titre de Copa Libertadores après 38 ans d’attente en battant River Plate 2-1 samedi, à Lima (Pérou), grâce à deux buts de Gabriel Barbosa dans les dernières minutes de jeu.

Le Colombien Rafael Santos Borré avait ouvert le score pour l’équipe argentine (14e), mais Gabriel Barbosa, surnommé Gabigol, a renversé la situation (89e, 92+2), au terme d’une finale qui s’est déroulée sans incident majeur sur le plan sécuritaire.

L’année dernière, les violences qui avaient frappé Buenos Aires avaient contraint la Confédération sud-américaine (Conmebol) à choisir Madrid pour la finale retour entre les deux clubs argentins rivaux, River Plate et Boca Juniors.

Cette fois, c’est la crise sociale chilienne qui a obligé la Conmebol à procéder à un changement de dernière minute. Prévue à Santiago, cette finale a été reportée in extremis à Lima, qui n’avait jamais jusqu’ici accueilli l’épilogue de la Copa Libertadores, équivalent sud-américain de la Ligue des champions.

Gabigol sauveur

La première finale jouée en un seul match et sur terrain neutre a été riche en émotions.

À plusieurs milliers de kilomètres de là, au stade Maracana de Rio de Janeiro, des dizaines de milliers de supporters de Flamengo qui ont assisté à la rencontre sur écran géant ont explosé de joie au coup de sifflet final, alors qu’un concert de klaxons a commencé dans les rues.

La désillusion est cruelle pour le River de Marcelo Gallardo, qui tenait son troisième titre de Libertadores en cinq ans (après 2015 et 2018), le cinquième de son histoire, jusqu’à la 89e minute de jeu.

C’est à ce moment-là que Gabigol, meilleur buteur du tournoi avec 9 réalisations, a surgi pour envoyer au paradis la "torcida" de Flamengo, qui attendait ça depuis 1981, avec la génération dorée menée par Zico.

Désormais, le club carioca pourra retrouver au Mondial des clubs Liverpool, qu’il avait déjà battu en Coupe intercontinentale il y a 38 ans.