Chelsea : « On aurait préféré qu'il rentre », Lampard critique la gestion de Kanté par Didier Deschamps

FOOTBALL Lampard aurait préféré que Kanté rentre à Londres après le premier match des Bleus face à l'Islande

A.L.G. avec AFP

— 

Lampard n'a pas apprécié que Kanté soit appelé en équipe de France malgré sa blessure.
Lampard n'a pas apprécié que Kanté soit appelé en équipe de France malgré sa blessure. — GLYN KIRK / AFP

L’entraîneur de Chelsea Frank Lampard a critiqué vendredi les Bleus pour ne pas l’avoir prévenu d’une blessure de N'Golo Kanté, raison pour laquelle il sera forfait samedi en championnat, et surtout pour ne pas l’avoir renvoyé à son club pour se soigner.

Touché aux adducteurs lors de l’échauffement du match contre l’Islande le 11 octobre, le milieu de terrain de 28 ans était aussi resté sur le banc contre la Turquie trois jours plus tard au lieu de rentrer à Londres. Ce qui a eu le don d’agacer le coach des Blues.

« Il avait ressenti une douleur à l’aine avant le match en Islande, mais nous n’avons pas pu le récupérer avant le second match de l’équipe de France, s’est plaint Lampard. Il avait effectué avant ce second match un test qui prouvait qu’il n’était pas en état de jouer et pourtant il est resté sur le banc pendant toute la rencontre. Son cas aurait pu être mieux géré. C’était clair qu’il n’était pas en état de jouer, donc on aurait préféré qu’il rentre travailler au club. »

Pour Lampard, Kanté aurait dû rester à Londres

« Avant la trêve internationale précédente, on les avait informés qu’il était blessé [à une cheville] et qu’il ne pouvait pas y aller. Pensons à ce qui est le mieux pour le joueur. Le joueur n’est pas parti, on s’était mis d’accord là-dessus, c’est comme cela que les choses devraient se passer », a ajouté Lampard.

Après les bisbilles entre les dirigeants du Bayern Munich et Didier Deschamps au sujet de Lucas Hernandez, cette nouvelle polémique devrait un peu plus égratigner l’image du sélectionneur français vis-à-vis des entraîneurs de grands clubs européens dans lesquels évoluent les Bleus.