Girondins de Bordeaux: Le club a-t-il poussé ses supporters à acheter des places plus chères?

FOOTBALL Malgré un Virage Sud loin d’être plein lors des derniers matchs, certains supporters affirment avoir dû prendre leur(s) place(s) dans une catégorie supérieure

Clément Carpentier

— 

Le Virage Sud très loin d'être plein lors de Bordeaux-Metz.
Le Virage Sud très loin d'être plein lors de Bordeaux-Metz. — Aude

Florian Brunet est en ébullition depuis 24h. L’un des porte-paroles des Ultramarines, le plus grand groupe de supporters des Girondins de Bordeaux, ne décolère pas ! Pourquoi ce courroux ? Tout simplement parce qu’il reçoit depuis quelques jours des témoignages de supporters qui affirment ne pas avoir pu accéder au Virage Sud (VS) lors de Bordeaux-Metz et Bordeaux-Brest faute de places disponibles.

Problème lors de ces deux matchs, les tribunes du VS étaient très loin d’être pleines. Que ce soit en bas ou en haut. 20 Minutes a pu recueillir les témoignages de quelques supporters :

  • Aude: « Le jour du match contre Metz, j’ai été à la billetterie du stade et on m’a annoncé que le Virage Sud était complet ! Du coup, je n’ai pas eu le choix de prendre dans l’angle à 27 euros (au lieu de 15) pour rester proche de l’ambiance du VS. »
  • Kader: « Je me suis présenté à la billetterie du stade pour le match de Brest, je leur ai demandé deux places Virage Sud centre, une pour moi et une pour mon fils de trois ans. L’hôtesse m’a répondu que c’était complet ! Elle était elle-même étonnée. Je lui ai donc demandé une place en quart de virage à 27 euros ! »
  • Anthony: « Je suis abonné au Virage Sud et j’ai voulu inviter deux amis pour leur faire découvrir l’ambiance. Environ une semaine avant Metz en allant sur le site officiel de la billetterie, je vois à ma grande surprise qu’aucune place n’est disponible en VS pour ce match et pour Brest. Je recommence le lendemain et le surlendemain pareil ! Je décide d’appeler, pas de réponse concrète. On me dit que le virage est complet mais qu’il y a des places sur les côtés (je vous laisse imaginer les prix). C’est inadmissible. »
  • Guillaume: « Mon collègue a voulu prendre sa place virage sud bas pour Metz et on lui a dit qu’il n’y avait plus de place. Ils ont fini par le replacer en tribune latérale au prix de 27 euros. »
  • Stéphane: « Une connaissance a souhaité acheter une place à la billetterie du stade en virage sud entre 18h45 et 19h avant Bordeaux-Metz. Impossible sous prétexte que le virage était plein… Finalement, il a acheté une place à 27 euros pour se rendre au VS (l’accès est libre), absolument pas plein ! »
  • Franck: « Je suis abonné depuis 1991 aux Girondins et mes filles m’accompagnent régulièrement. Cette année, pour Brest et Metz, impossible de prendre une place en VS que ce soit sur Internet ou au stade avant le match car on nous a dit que c’était complet. Bref, j’ai dû prendre des places dans les corners. Je n’ai pas payé plus cher puisque les places des filles restent à cinq euros mais n’importe quel adulte aurait payé beaucoup plus cher car il aurait été obligé de prendre une catégorie supérieure. »

« C’est du refus de vente ! »

Face à ces nombreux récits, il n’y a pas de doute pour Florian Brunet : « Le club fait le nécessaire pour que le Virage Sud soit le moins rempli possible. Les raisons peuvent être financières ou stratégiques pour réduire notre poids. C’est un scandale que l’on fasse payer 27 euros à des gens au lieu de 15 euros alors qu’il y a des places de partout. C’est illégal, c’est du refus de vente ! »

Le club « ne comprend pas » ce qu’il s’est passé !

Alors le club cherche-t-il à augmenter ses recettes avec ce système ? La réponse d'Antony Thiodet, le Mr billetterie des Girondins de Bordeaux :

« On ne comprend pas les informations publiées. Il y a eu autant de places vendues en VS sur les matchs de Metz et Brest que sur tous les autres matchs à faible affluence. On va voir avec les guichetiers présents ces soirs-là pour évaluer d’éventuelles incompréhensions. Quoi qu’il en soit, il n’y a aucune volonté de notre part d’obliger les gens à acheter des places plus chères comme certains le suspectent. Des places au même tarif étant disponibles dans d’autres blocs et l’accès au VS n’étant pas contrôlé sur ce genre de matchs. En tout cas, je ne connais toujours pas l’origine du problème ce (mardi) soir ! »

Le club plaide donc le dysfonctionnement dans cette affaire. Une communication officielle pourrait avoir lieu. En attendant, les Ultramarines comptent bien demander de nouvelles explications à Joe DaGrosa, le copropriétaire du club, jeudi soir lors d’une réunion prévue de longue date.