Bordeaux-Brest: «Il donne confiance aux autres», l'effet Koscielny est immédiat aux Girondins

FOOTBALL En quelques semaines, il est devenu le véritable patron de sa nouvelle équipe

Clément Carpentier

— 

Laurent Koscielny dirige parfaitement sa défense depuis son arrivée aux Girondins.
Laurent Koscielny dirige parfaitement sa défense depuis son arrivée aux Girondins. — NICOLAS TUCAT / AFP
  • Après en 9 ans à Arsenal, Laurent Koscielny a fait son retour en France aux Girondins cet été.
  • Depuis son arrivée, Bordeaux ne perd plus et sa défense est même devenue l’une des plus solides de Ligue 1.
  • A 34 ans, il pense déjà à sa reconversion. Elle pourrait se faire au club.

Parfois, il ne faut pas grand-chose pour changer une équipe. Un joueur peut suffire. Et Laurent Koscielny est en train de le prouver avec les Girondins. Depuis son retour sur les terrains de Ligue 1, Bordeaux ne perd plus et surtout sa défense est devenue solide. Incroyable mais vrai quand on repense à la fessée reçue à Angers (3-1) en ouverture du championnat, il y a un peu plus d’un mois.

Il faut dire qu’à 34 ans, Laurent Koscielny reste un joueur de très haut niveau. « Un top joueur européen à son poste et une référence en France », comme le rappelle son capitaine et ami, Benoît Costil. Pour les Girondins, c’est sûrement la plus belle recrue du club des dix dernières années. Son arrivée cet été est un coup réalisé par les nouveaux propriétaires américains. Difficile de dire le contraire aujourd’hui.

Le bonheur en famille

Si pour beaucoup son choix de rejoindre la Gironde fut une surprise, lui l’avait décidé depuis bien longtemps. « Laurent (Koscielny) a vécu une période très compliquée avec sa blessure (rupture du tendon d’Achille) et surtout son forfait pour la Coupe du monde. Pas facile de voir les copains être champions du monde alors qu’on était un titulaire indiscutable de cette équipe depuis plusieurs années. Il a ressenti le besoin de se rapprocher des siens. Ce retour était prévu », explique l’un de ses proches.

Lui-même ne s’en cache pas : « Ça nous tenait à cœur avec ma famille de rentrer en France et le choix de Bordeaux a été naturel car il combinait le sportif et la vie personnelle. Ma famille est heureuse ici. Donc, tout ça est parfait pour être heureux. » Sa sœur, installée à Mérignac, l’a accueilli à bras ouverts chez elle cet été en attendant qu’il trouve un pied-à-terre avec sa femme et ses deux enfants. Ses parents, eux, viennent le voir jouer systématiquement au Matmut Atlantique et ont même récemment fait le déplacement à Lyon depuis Tulle. Un vrai retour aux sources dont profitent les Girondins.

« Les autres joueurs lui demandent très souvent des conseils »

Comme le prédisait Benoît Costil, il apporte énormément à son équipe : sa rigueur, sa lecture du jeu, sa relance balle au pied, sa mentalité, son professionnalisme, son leadership… « Il s’est intégré très vite. Il ne parle pas forcément beaucoup mais quand il prend la parole, on l’écoute. Les autres joueurs le respectent beaucoup et lui demandent très souvent des conseils », raconte un membre du staff.

Son CV et ses performances actuelles parlent pour lui. Après quatre matchs, il est le deuxième meilleur joueur de Ligue 1 aux notes L’Equipe (6,5) et de loin le meilleur Bordelais depuis le début de la saison.

Paulo Sousa et Laurent Koscielny en grande discussion.
Paulo Sousa et Laurent Koscielny en grande discussion. - NICOLAS TUCAT / AFP

Il y a donc bien un vrai effet Koscielny aux Girondins car « il donne confiance aux autres joueurs » comme l’explique son entraîneur, Paulo Sousa. Et comme par hasard, certains à ses côtés retrouvent leur niveau à l’image de Pablo, ou l’augmentent comme Otavio, sûrement très rassuré d’avoir un Laurent Koscielny derrière lui : « Il a tellement d’expérience et sa technique est excellente », insiste le milieu de terrain brésilien.

Une reconversion au sein du club ?

Si pour le moment, l’international français (55 sélections entre 2011 et 2018) brille toujours sur les terrains, il est aussi revenu en France en pensant à la suite. Aujourd’hui, on ne connaît pas la durée de son contrat avec les Girondins puisque le club refuse de communiquer dessus pour une raison simple, c’est le joueur lui-même qui décidera quand il veut mettre fin à sa carrière.

En tout cas à en croire les propos de Joe DaGrosa, le copropriétaire des Marine et Blanc lors de l’émission  Get French Football News, il pourrait ensuite intégrer le club :

« Laurent pense déjà, à juste titre je crois, à sa reconversion. Et je pense que Bordeaux constitue pour lui un endroit idéal pour rester dans le monde du football lors des années à venir. Il poursuivra des objectifs à long terme avec le club, même après avoir mis fin à sa carrière sportive. Ce sont des choses dont nous avons parlé avec lui, et je pense que cela a résonné en lui, au-delà du sportif, du contrat, du salaire. Nous avons insisté pour qu’il vienne dans une famille, qu’il se sente chez lui et qu’il s’y inscrive dans la durée. »

En espérant pour les Girondins de Bordeaux que ce soit le plus longtemps possible sur le terrain.