OL-PSG : « Notre crack nous a sauvés à la fin »… Neymar est prêt à redevenir un leader à Paris

FOOTBALL Huit jours après avoir délivré le PSG contre Strasbourg pour son match de reprise (1-0), Neymar a remis ça avec brio dimanche à Lyon (0-1)

Au Parc OL à Décines, Jérémy Laugier

— 

En se faufilant entre Kenny Tete et Lucas Tousart, Neymar a su inscrire d'une belle frappe du gauche le but de la victoire, dimanche à la 88e minute de jeu au Parc OL. JEFF PACHOUD
En se faufilant entre Kenny Tete et Lucas Tousart, Neymar a su inscrire d'une belle frappe du gauche le but de la victoire, dimanche à la 88e minute de jeu au Parc OL. JEFF PACHOUD — AFP
  • Ce Neymar est décidément à part. Pour son deuxième match de la saison, dans un contexte encore hostile, il a permis au PSG d'arracher un nouveau succès dans les dernières minutes de jeu, dimanche à Lyon (0-1).
  • Si l'attaquant ne s'est cette fois pas présenté devant les médias, il a été encensé par ses coéquipiers après sa belle performance.

Les supporters adverses vont finir par arrêter de le conspuer et de balancer des projectiles dans sa direction. Car pour la deuxième fois en huit jours, Neymar a prouvé dimanche au Parc OL qu’un contexte des plus hostiles avait pour effet de le transcender. Très remuant durant toute la rencontre, et auteur des deux plus belles actions parisiennes de la première période (22e, 41e), l’attaquant brésilien s’est encore montré ultra clutch en trompant Anthony Lopes après un sacré  numéro solo (0-1, 88e). Huit jours après avoir quasiment signé le même scénario pour son retour contre Strasbourg (1-0), il vient mine de rien d’offrir quatre points au PSG, synonymes de tête du classement.

« Il est là pour ça », sourit Thomas Meunier, en saluant « un joueur d’instinct ». Et aussi un joueur de classe, que Thomas Tuchel n’est pas malheureux d’avoir pu conserver au bout du bout d’un été tumultueux. « Il peut faire mieux et il va faire mieux car il va gagner en capacité physique, assure l’entraîneur allemand. Mais c’est ''Ney'', il est toujours décisif et il pense toujours à jouer vers l’avant, à attaquer. J’attends toujours un but ou une passe décisive de sa part. C’est comme ça parce que c’est Neymar, tout simplement. »

« Quand tu as un joueur comme Neymar, tout est plus facile »

Et à ce petit jeu de défis d’avant-match avec son coach, la star brésilienne devrait souvent l’emporter, si on en croit son incroyable ratio de 53 buts et 27 passes décisives en 60 matchs disputés avec le PSG, toutes compétitions confondues. Ander Herrera, qui découvre son nouveau partenaire, n’a pas mis longtemps à tomber sous le charme : « Nous avons contrôlé le match et dans les cinq dernières minutes, quand tu as un joueur comme Neymar, tout est plus facile. Je suis ravi de jouer avec lui. Maintenant, il est avec nous, c’est un joueur fantastique qui peut être Ballon d'or dans les trois prochaines années ».

Des louanges dont est coutumier le défenseur parisien Marquinhos. Dimanche, au micro de Canal +, il a ainsi résumé le succès parisien : « Notre crack nous a sauvés à la fin avec ce but ». On ne sait pas pourquoi, on a l’impression qu’on va vite se réhabituer à ce petit couplet d’après-match, plus qu’aux apparitions médiatiques de l’intéressé, qui a soigneusement évité les médias en quittant le Parc OL.

« Il est 100 % impliqué avec nous sur le terrain »

Même ses adversaires peuvent s’y mettre sincèrement. « Je ne crois pas que Neymar avait une vraie opportunité sur cette dernière action mais il s’est créé un espace, il a un don pour ça, confie Memphis Depay, admiratif. Tu ne peux pas faire grand-chose contre ça. »

Plus que ce talent que personne n’a jamais osé mettre en doute un instant, la véritable interrogation au sujet de Neymar pour cette reprise réside dans son implication au sein d’un club qu’il a tout fait pour quitter cet été. « Je peux vous confirmer qu’il est 100 % impliqué avec nous sur le terrain et 100 % dans le groupe », insiste Thomas Tuchel. Revoilà pour de bon le PSG et « Ney » sous la même étoile ?