Girondins de Bordeaux: Autriche, Etats-Unis... Le club en mode «voyage, voyage» lors de cette préparation estivale

FOOTBALL Après la reprise au Haillan ce lundi, le club va très vite prendre la direction de l’étranger

Clément Carpentier

— 

Paulo Sousa, le nouvel entraîneur des Girondins.
Paulo Sousa, le nouvel entraîneur des Girondins. — Nicolas Tucat / AFP
  • Les Girondins reprennent l’entraînement ce lundi matin sous les ordres de Paulo Sousa.
  • Dès jeudi, ils partiront pour deux stages successifs en Autriche puis aux Etats-Unis. Ils ne seront de retour que le 25 juillet au Haillan.
  • Lors de cette phase de préparation, le club disputera six matchs amicaux avant la reprise de la Ligue 1 à Angers, le 10 août.

Une bonne lessive de linge sale et ça devrait suffire. Même pas besoin de vider toutes les valises pour les joueurs des Girondins. Alors qu’ils reprennent le chemin de l’entraînement au Haillan ce lundi matin après cinq semaines de repos, ils vont très rapidement repartir à l’étranger. Mais, cette fois-ci ce ne sera pas en vacances mais pour suer à grosses gouttes sous les ordres de Paulo Sousa et de son staff !

En effet après trois jours de tests physiques et quelques entraînements à Bordeaux, les joueurs prendront la direction de l’Autriche le 4 juillet pour un premier stage de dix jours. A peine auront-ils posé le pied à l’aéroport de Mérignac le 14 qu’ils embarqueront pour les Etats-Unis. Après avoir décliné l’invitation dans un premier temps, le club participera bien aux « EA Ligue 1 Games », une tournée d’avant-saison organisée par la LFP (Ligue de Football Professionnelle), avec Saint-Etienne, Montpellier et Marseille.

L’Autriche, le spot idéal et très prisé des clubs

En attendant de retrouver leurs collègues de la Ligue 1 de l’autre côté de l’Atlantique, les Girondins s’apprêtent donc à rejoindre dès jeudi la ville de Villach (61.000 habitants), située à l’extrême sud de l’Autriche à seulement quelques kilomètres de l’Italie et de la Slovénie. Comme lors de l’été 2015 sous Willy Sagnol, l’entraîneur portugais a prévu un stage dans ce pays très prisé par les grands clubs lors de l’intersaison.

« Ce sont souvent des endroits parfaits pour travailler avec des centres d’entraînement de très bonne qualité. L’hôtellerie est top, comme les terrains. Et surtout la plupart du temps, il ne fait pas trop chaud. Pour les organismes, c’est mieux », explique l’historique préparateur physique du club, Eric Bedouet. L’objectif sera de remettre la machine en route pour les joueurs et de bosser le foncier. Il y aura une opposition interne et deux matchs amicaux au programme contre le Partizan Belgrade (Serbie) le 10 juillet et les locaux de Wofsberg, le 13 juillet.

L’étuve de Washington

Il sera ensuite temps de passer à l’heure américaine. Le 15 juillet, les Girondins s’envoleront pour Washington pour un second stage, là aussi de dix jours. Un séjour, plus ou moins imposé à Paulo Sousa. En effet, le Portugais ne le souhaitait pas pour trois raisons :

  • Un risque de fatigue dû à la multiplication des voyages
  • Des conditions de travail pas optimales sur place
  • La volonté de ne pas affronter d’équipes françaises avant le début du championnat
Le RFK Stadium où s'entraîneront les Girondins à Washington.
Le RFK Stadium où s'entraîneront les Girondins à Washington. - Ben Evans/Huw Evans/Shu/SIPA

Mais face à la direction du club, il a baissé pavillon. Entre une prise en charge à 100 % du voyage par l’organisateur, un match contre l’OM et un propriétaire américain (Joe DaGrosa), celle-ci a en effet fini par dit oui à la LFP. Reste que les conditions s’annoncent extrêmes avec près de 40 degrés par jour. Eric Bedouet, qui est allé sur place au mois de mai pour préparer le stage, se veut tout de même rassurant :

« On va s’entraîner au Robert F. Kennedy Memorial Stadium, un stade de 60.000 places (un site que le club partagera avec Saint-Etienne). Ce sera comme si on était à Chaban. Même si c’est un peu vieillot, les installations sont correctes et la pelouse plutôt bonne. Après la chaleur… »

Lors de cette tournée, Bordeaux affrontera Marseille en demi-finale le 18 juillet à 21h (3h du matin heure française) avant de retrouver le MHSC ou ASSE le dimanche 21. Sur place, l’équipe sera logée en plein centre-ville, non loin de la Maison Blanche. Pour le programme extra-sportif, il n’est pas encore finalisé mais les quatre clubs seront reçus à l’ambassade de France, le 19 juillet. Le retour au Haillan est prévu le 25 puisque l’équipe va rester travailler à Washington trois jours supplémentaires après la deuxième rencontre à la demande du staff.

Pas de match à Chaban-Delmas cette année

Une longue absence du Haillan qui ne frustre pas tant que ça les supporters à en croire Florian Brunet, l’un des porte-paroles des Ultramarines : « Disons que quelques matchs dans le coin seraient préférables mais bon ce qui nous importe surtout, c’est le recrutement. » Il y aura encore deux matchs de préparation dans la dernière ligne droite avant la reprise de la Ligue 1, le 10 août à Angers. En revanche, même si Joe DaGrosa souhaite rejouer au moins un match amical par an au stade Chaban-Delmas, ça ne sera pas pour cette année selon les informations de 20 Minutes : « Il n’y avait pas de date disponible notamment à cause du rugby », glisse un dirigeant.