Girondins de Bordeaux: Aucune sanction prise par la DNCG contre le club

FOOTBALL L'instance a émis un avis favorable sur les comptes présentés par le nouveaux propriétaires américains

Clément Carpentier

— 

Joe DaGrosa a présenté son budget pendant plus d'une heure devant la DNCG.
Joe DaGrosa a présenté son budget pendant plus d'une heure devant la DNCG. — Romain Perrocheau / AFP
  • Les Girondins de Bordeaux et leurs nouveaux propriétaires américains passaient devant la DNCG ce mercredi après-midi.
  • L’instance a validé les comptes du club et ne prendra pas de sanction contre celui-ci.
  • Cette décision ne change rien au mercato bordelais. Il n’y aura pas de folie.

C’était une réunion attendue avec un peu d’anxiété par tous les supporters bordelais. Le passage des Girondins, version King Street/GACP, devant la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion) ce mercredi après-midi. Finalement, plus de peur que de mal.

Pendant près de 1h20, les nouveaux propriétaires américains ont présenté les comptes du club et le budget prévisionnel pour la saison 2019/2020. « La réunion a été excellente et tout est bon », glisse un membre de la délégation à 20 Minutes. L’instance a donc émis un avis favorable. Aucune sanction ne sera prise contre le club cette saison selon nos informations. Une bonne nouvelle alors que certains émettent régulièrement des doutes sur la solidité financière du projet des nouveaux propriétaires américains.

Ça ne change rien pour le mercato

Si le club va devoir faire avec quelques pertes sèches (notamment les droits TV et le coût des limogeages de Gustavo Poyet et Ricardo) après une saison ratée, les capitaux propres engagés par les deux fonds d’investissement dès le rachat en novembre dernier sont aujourd’hui assez importants pour couvrir en partie cela. En revanche, il faudra vite obtenir une forte rentabilité dans les prochains mois ou bien vendre pour maintenir les comptes à flot.

Une chose est sûre, cela ne va pas changer grand-chose pour le mercato estival. Les nouveaux propriétaires des Girondins de Bordeaux ne feront pas de folie cet été. Ils sont avant tout à la recherche d’opportunités de marché à l’image de Mexer et Kwateng,​ les deux premières recrues. Comme beaucoup de clubs de Ligue 1, les dirigeants attendent surtout l’explosion des droits TV à la fin de la saison prochaine pour investir.