Le journal des Bleues: L'adjoint de Diacre ruine la com des Bleues... Grosse chaleur à Clairefontaine

FOOTBALL Tout ce qu’il faut savoir sur l’actualité de l’équipe de France, avec un café et un croissant

Aymeric Le Gall

— 

Les Bleues à Clairefontaine, le 29 mai.
Les Bleues à Clairefontaine, le 29 mai. — Francois Mori/AP/SIPA

Le point caliente du jour

Vu les températures caniculaires qui se sont abattues sur Paris et sa région ces dernières heures, la météo est un sujet auquel Sarah Bouhaddi, présente en conférence de presse mardi à Clairefontaine, n’a pas pu couper. « Cela va être un point important, rappelle la gardienne dans l’optique du match de vendredi. Les filles qui n’étaient pas titulaires contre le Brésil se sont entraînées hier [lundi] et nous ont dit que l’entraînement n’était pas facile. Le jour du match je pense qu’on est capables d’oublier la chaleur, de donner le maximum. C’est à nous aussi de bien temporiser le jeu, de ne pas tout jouer à fond, d’avoir des temps de jeu calme pour récupérer et bien être en place. »

Le double discours du jour

Il y a une chose qui est très drôle avec les joueuses de l'équipe de France, c’est qu’elles se tuent à répéter qu’elles n’ont jamais eu ce match contre les Etats-Unis dans un coin de la tête. Bouhaddi l’a encore répété mardi, « c’est le quart de finale que vous attendiez [les journalistes], dont vous avez parlé énormément avant la Coupe du monde. Vous devez être contents. Pour nous ça reste un match de Coupe du monde ». Le problème, c’est que l’adjoint de Corinne Diacre a mis une demi-seconde à détruire ce que les Françaises nous rabâchaient depuis des mois. Magnéto, Serge : « Il faut être honnête, depuis décembre, tout le monde est obnubilé par ce quart de finale. »

Le conseil de lecture du jour

Si vous aviez manqué ça sur notre site mardi, on ne saurait que vous conseiller de jeter un œil sur notre papier-bilan après la difficile qualification face au Brésil en huitième de finale. Pour résumer, on a gagné, mais on ne sait toujours pas vraiment quel est le niveau de notre équipe de France.

Le programme du jour

Ça va être vite vu puisque les Bleues vont s’entraîner à huis clos à Clairefontaine et qu’aucune conférence de presse n’est prévue.