Coupe du monde féminine: «Que ce soit devant la télé ou dans un bar, je suis à fond derrière les Bleues»

VOUS TEMOIGNEZ Nouveaux fans ou supporters de longues dates, l'équipe de France féminine peut compter sur vous

Pierre Cloix

— 

Les Bleues peuvent compter sur un soutien jamais vu auparavant.
Les Bleues peuvent compter sur un soutien jamais vu auparavant. — Frederic DIDES/SIPA

Chaleur rime avec ferveur, et les parallèles entre la canicule et l’enthousiasme pour l’Equipe de France féminine ne s’arrêtent pas là. La dimension de la passion est presque aussi soudaine que la montée du mercure, et elle n’épargne aucun recoin du pays.

Vous aussi, vous avez pris le virage bleu au féminin et vous ne manquez pas d’ardeur pour décrire vos sentiments envers Le Sommer, Renard, Henry, M'Bock… « Lorsque je vois les filles sur le terrain c’est comme si j’y étais, ces femmes incroyables représentent le rêve de milliers de filles autour du monde. Personnellement j’ai l’impression de faire partie de cette équipe », raconte Sabrina. Pour Laurent, les Bleues cochent toutes les cases : « Techniquement elles sont impressionnantes que ce soit sur le plan individuel que collectif. Joueuses humbles, de vraies sportives. Coach parfaite ayant un savoir-faire et un savoir être. »

L’ombre des garçons ?

Pour continuer à filer la métaphore caniculaire, et même si c’est bel et bien au tour des joueuses de Corinne Diacre de briller, l’ombre de leurs homologues masculins semble bien présente dans les esprits. Les comparaisons ne manquent pas. « Je n’aime pas le foot quand il est joué par les hommes, trop de cinéma et d’antijeu etc. Mais avec les femmes c’est totalement différent, du vrai foot avec des joueuses qui font passer le sport avant l’argent. Chapeau mesdames, continuez de nous faire rêver », analyse Claude.

« Je ne suis absolument pas fan des Bleues. Leur jeu est brouillon, lent et je m’ennuie devant leurs matchs. L’Euro des U21 en revanche c’est une autre histoire », soutient Ludovic. Bruno, quant à lui, se soustrait à tout cela : « J’aime le foot, je suis un supporter du foot français. Pour moi cela m’est égal que ce soit des filles ou des garçons. C’est la France donc je regarde. » En effet, pourquoi opposer les deux faces d’une même pièce ?

Allez les Bleues !

« J’ai souvent regardé les matchs de l’équipe de France, mais je dois dire que ça n’a rien à voir avec ce qu’il se passe en ce moment ! Le match d’ouverture, je l’ai vécu au stade et c’était magique ! Je ne m’attendais pas du tout à un tel soutien des supporters, on a crié du début à la fin du match, même après ! Alors que souvent à la télé, elles jouaient dans des stades qui sonnaient un peu creux. Cette équipe est très attachante, un peu à l’image des garçons en 98, faite de personnes qui semblent accessibles, touchantes, intelligentes, qui viennent de différents horizons… Que ce soit au stade, devant la télé, dans un bar, à la fan-zone, je suis vraiment à fond derrière cette équipe », explique « Cha ».

« La présence de joueuses cadres qui remportent régulièrement la Ligue des champions féminine peut faire penser que cette équipe est compétitive et possède toutes les chances de remporter la Coupe du monde », affirme Gaëtan. En espérant que les dieux du football aient reçu le message.