Equipe de France: «Ça va être assez chaud mais on est prêts», dit Matuidi avant la Turquie

FOOTBALL Mois de juin ou pas, les Bleus sont au taquet, assure le milieu de terrain

N.C. avec AFP

— 

Blaise Matuidi lors de France-Allemagne le 16 octobre 2018.
Blaise Matuidi lors de France-Allemagne le 16 octobre 2018. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Il s'agit peut-être du match le plus compliqué à gérer pour les Bleus sur la route de l'Euro 2020. L'équipe de France se déplace en Turquie, samedi soir, pour affronter une sélection portée par un bouillant public et qui a, comme la elle, parfaitement débuté les matchs de qualification (deux victoires). Le combat s'annonce rude, mais les Bleus sont prêts, a fait savoir Blaise Matuidi en conférence de presse, ce jeudi, à Clairefontaine. 

Que connaissez-vous de cette équipe turque et à quoi vous attendez-vous pour ce genre de déplacement?

Je connais quelques joueurs. Il y en a trois qui évoluent en Italie. Ce sont des joueurs de qualité. C'est une équipe qui a changé de coach récemment. Elle a quatre victoires depuis. Elle est première à égalité avec nous, même si à la différence de buts, on est devant. Ils ont eu deux victoires en compétition comme nous. Ca va être un match dans une atmosphère où il faudra être attentif parce que jouer là-bas, ce n'est jamais facile avec la pression de leurs supporters. On joue à Konya, ça va être assez chaud mais on est prêts pour ce combat et on va répondre présent, j'en suis certain.

Ce match contre la Turquie semble être le match le plus difficile du groupe. N'arrive-t-il pas au plus mauvais moment, après une saison harassante?

Il n'y a pas de mauvais ou de bons moments. On est des compétiteurs, des professionnels. Donc, tant que la saison n'est pas totalement terminée, on doit être à 100% et c'est ce qu'on va faire pour aller aborder ce match le mieux possible et aller chercher un bon résultat là-bas.

Avez-vous vu une évolution dans le discours de Didier Deschamps sur ces premiers matchs qualificatifs de l'Euro depuis le titre de champion du monde?

Oui et non. On est sur une bonne dynamique. On a fait de bonnes choses ces derniers temps. A un moment donné dans la saison, il a fallu un peu muscler le discours parce qu'on a eu un petit relâchement en début de saison. Il a remis un peu les choses en ordre et c'est ce qui fait qu'aujourd'hui, on est mieux. C'est important de ne pas regarder derrière mais d'aller de l'avant, même si, on le sait, la Coupe du monde, on ne l'oublie pas. Mais il faut que ce soit dans un coin de la tête et qu'on soit concentrés sur l'objectif qui est de se qualifier pour l'Euro. Cela fait partie du football de toujours se remettre en question. C'est ce qu'on veut faire pour aller chercher d'autres objectifs.