OL: «Ils m’ont réappris à marcher»… Ferland Mendy revient sur un épisode douloureux de sa jeunesse

FOOTBALL En préformation du côté du PSG, Ferland Mendy a vu sa progression stoppée par une blessure à la hanche

A.L.G.

— 

Ferland Mendy et Marco Verrati au Parc des Princes en octobre 2018.
Ferland Mendy et Marco Verrati au Parc des Princes en octobre 2018. — FRANCK FIFE / AFP

Avant de défier le PSG dimanche soir, le latéral gauche de l’OL Ferland Mendy, a accordé une interview au Parisien dans laquelle il revient sur ses jeunes années au centre de formation du Paris Saint-Germain et sur les problèmes physiques qui auraient pu ruiner ses espoirs de professionnalisme. Arrivé à l’âge de 9 ans, le natif de Meulan (dans les Yvelines) a dû arrêter le foot cinq ans plus tard quand un médecin du PSG lui a dit qu’il pourrait ne plus jamais remarcher.

« Oui… J’ai eu une arthrite à la hanche à 14-15 ans. Mais honnêtement, je n’ai jamais baissé les bras. Même à ce moment-là, dans ma tête, je me disais : "c’est impossible que je ne remarche pas, que je ne rejoue pas au foot", se souvient l’international français (1 sélection). Pendant trois mois, j’étais à l’hôpital Necker, plâtré. Ensuite, je suis allé faire une longue rééducation pendant cinq ou six mois au centre de Bullion, près de Rambouillet. A Bullion, j’ai pu enlever mon plâtre. Mais je n’ai pas marché avant longtemps. Je suis resté en chaise roulante pendant un bon moment. Puis en chariot plat. Et petit à petit, ils m’ont réappris à marcher. Pas à pas. »

« Je réapprenais les bases du football »

Après un énorme travail physique et mental, Mendy revient finalement au PSG mais les choses ne se passent pas forcément bien. « Il ne faut pas se mentir, je n’étais pas du tout au niveau, avoue-t-il sans détours. Je réapprenais les bases du football, j’apprenais à contrôler, à faire des passes. A la fin de la saison (à 17 ans), le club ne savait pas trop quoi faire avec moi, me faire venir au centre ou pas. J’avais quand même repris du niveau (sourire). Au final, ils ont mis du temps. Alors, j’ai fait ma lettre de démission et je suis parti (rires). » Après un bon rebond au FC Mantois, le joueur est finalement repéré par Le Havre et c’est avec le club normand qu’il signera son premier contrat professionnel avant de signer à l’OL à l’été 2017.