OL: «C’est quand même une coupe en bois»... Jean-Michel Aulas dézingue cette brave Coupe de la Ligue

FOOTBALL Eliminé en quarts de finale de la Coupe de la Ligue par Strasbourg (1-2), JMA ne porte pas vraiment l’épreuve dans son cœur…

Jérémy Laugier

— 

Jean-Michel Aulas, ici lors du match retour de Ligue des champions contre Manchester City, en novembre.
Jean-Michel Aulas, ici lors du match retour de Ligue des champions contre Manchester City, en novembre. — Kieran McManus/BPI/REX/Shutterstock/SIPA
  • Eliminé par Strasbourg (1-2) mercredi dernier dès les quarts de finale de l’épreuve, l’OL a déjà tiré un trait sur la Coupe de la Ligue.
  • Un brin mauvais perdant, Jean-Michel Aulas estime ce lundi dans L’Equipe qu’il s’agit d’une « coupe en bois ».

« On jouera la Coupe de la Ligue pour la gagner », annonçait clairement Jean-Michel Aulas à la reprise en janvier. Une dizaine de jours plus tard, après un échec dans cette compétition dès les quarts de finale, le discours est tout autre. Dans une interview publiée ce lundi par  L'Equipe, le président lyonnais livre ainsi le bilan de la semaine de reprise de son club.

« La première étape a été atteinte (0-2 à Bourges), rappelle JMA. C’est bien car, à court terme, c’est la plus importante, la Coupe de France. Ensuite, je ne veux pas décrier la Coupe de la Ligue, car on dira que je le fais parce qu’on s’est fait éliminer par Strasbourg (1-2), mais c’est vrai que c’est quand même une coupe en bois ! Elle gêne tous les clubs et le public n’y adhère pas du tout. » Heureusement qu’il ne voulait pas la décrier.

« Pour moi, ce n’était pas un objectif prioritaire »

Ce coup de serpette à l’encontre de la Coupe moustache s’accompagne d’un constat post-fiasco contre le RCSA : « J’étais à moitié déçu car, pour moi, ce n’était pas un objectif prioritaire. » OK, donc la meilleure chance d’enfin soulever un trophée, surtout au vu de l’élimination du PSG, et ce après sept ans de disette, n’est pas prioritaire pour Jean-Michel Aulas.

Celui-ci privilégie la nouvelle quête du podium en Ligue 1. Et à défaut d’envisager sérieusement un exploit contre le Barça en 8es de finale de Ligue des champions, et encore moins une improbable remontada sur le PSG (à 17 points), le dernier espoir de titre cette saison passe désormais par la Coupe de France. C’est bizarre, on croyait se souvenir que le premier trophée majeur de l’ère Aulas (hors Ligue 2… et Coupe Intertoto) ayant comblé l’OL était la Coupe de la Ligue en 2001.