VIDEO. OL-Monaco: «On ne peut pas se permettre de ne pas avoir envie»… L’ASM de Thierry Henry en plein naufrage

FOOTBALL Totalement dépassés, dimanche contre l’OL (3-0), les Monégasques (19es de Ligue 1) ont surtout agacé Thierry Henry pour leur « manque d’envie »…

Jérémy Laugier

— 

Thierry Henry était remonté contre ce groupe, qui est complètement passé au travers, dimanche au Parc OL (3-0).
Thierry Henry était remonté contre ce groupe, qui est complètement passé au travers, dimanche au Parc OL (3-0). — ROMAIN LAFABREGUE / AFP
  • Dominés dans tous les compartiments, dimanche au Parc OL, les Monégasques ont vécu une soirée galère (3-0), avec en plus l’expulsion d’Aleksandr Golovin.
  • 19e de Ligue 1, l’ASM de Thierry Henry s’enlise dans la zone rouge et inquiète son entraîneur par son « manque d’envie ».

« On a senti qu’ils se contentaient de gérer le match et de ne pas prendre trop cher. » Le constat de Bruno Genesio sur la deuxième période monégasque, entamée par l’expulsion d’Aleksandr Golovin (47e) est implacable. Balayée (3-0) dimanche au Parc OL, l’ASM n’a pas montré la moindre ambition durant 90 minutes, y compris à 11 avant le repos. Balayé de toute part dès l’ouverture du score d’Houssem Aouar (6e), avec quasiment neuf joueurs positionnés derrière et Radamel Falcao seul au monde, le club de la Principauté (19e) s’enlise dans la crise.

Les motifs d’espoir sont infimes pour Thierry Henry, battu à cinq reprises en huit matchs de Ligue 1 depuis son arrivée il y a deux mois sur le banc de son club formateur. « Je suis vraiment énervé parce qu’on ne peut pas perdre comme ça, peste l’ancien sélectionneur adjoint de la Belgique. Dans notre situation, on ne peut pas se permettre de ne pas avoir envie, c’est inacceptable. »

« On n’est pas libéré dans la tête »

Thierry Henry vise surtout les deux premiers buts, sur lesquels Bertrand Traoré, Houssem Aouar, Kenny Tete et Nabil Fekir ont à chaque fois été plus déterminés que les défenseurs de l’ASM totalement à la peine (30 % de possession de balle au total dimanche pour Monaco). Seul Diego Benaglio, auteur de deux grosses parades face à Bertrand Traoré et Jason Denayer, a assumé cette gifle devant les médias.

« On a rendu la vie trop facile à Lyon. C’est une lourde défaite avec beaucoup d’erreurs commises. On n’est pas libéré dans la tête. Peut-être qu’on pense un peu trop à notre situation délicate et on fait des erreurs que ne fait pas normalement une équipe professionnelle. C’est un signal très grave si on donne l’impression de manquer d’envie. Il faut changer ça très vite. »

Tant qu’à faire dès la réception de Guingamp (20e) samedi prochain, « un match tellement important » selon Diego Benaglio. En ce moment, la Coupe de la Ligue (8e de finale mercredi contre Lorient) est par contre le dernier des soucis de Thierry Henry.