Ligue Europa : Tellement rageant! Malgré leur victoire à Copenhague (1-0), les Girondins sont éliminés

FOOTBALL Les Bordelais sortent tout de même la tête haute de cette Coupe d’Europe…

Clément Carpentier

— 

Le Bordeaux d'Otavio ne verra pas les 16e de finale de la Ligue Europa.
Le Bordeaux d'Otavio ne verra pas les 16e de finale de la Ligue Europa. — Nicolas Tucat / AFP
  • Les Girondins s’imposent à Copenhague (1-0) lors de la 6e journée de la phase de poule de la Ligue Europa.
  • Malgré cette dernière victoire, ils sont éliminés de la compétition aux dépens du Slavia Prague.

Quel dommage ! Malgré leur victoire à Copenhague (1-0) lors de la 6e journée de la phase de poules de la Ligue Europa, les Girondins sont éliminés de la Coupe d’Europe. Ils peuvent avoir beaucoup en terminant troisième du groupe C.

Bordeaux fait le boulot. Même si cette dernière victoire est inutile, elle permet de clôturer positivement cette campagne européenne commencée au mois de juillet dernier. Dans la capitale danoise, les Bordelais n’ont pas réussi leur meilleur match de la saison mais ils se sont montrés efficaces convertissant leur seule occasion du match. Pour ça, ils peuvent une nouvelle fois dire merci à Yann Karamoh auteur d’un magnifique débordement et que dire de la madjer de Jimmy Briand à la réception du centre (1-0, 73e). Avant ça, Costil aura eu la baraka dans ses buts puisque Copenhague a touché deux fois le poteau.

Prague tue le suspens. Pour espérer une qualification pour les 16e de finale, les Girondins ne pouvaient malheureusement pas compter uniquement sur eux lors de cette dernière journée. Au-delà de s’imposer au Danemark, il fallait aussi que les Russes du Zénit Saint-Pétersbourg, déjà qualifiés, gagnent à Prague face à une équipe Slavia qui jouait, elle, sa qualification. Autant vous dire qu’il n’y avait que très peu d’espoirs au début de la soirée. Et les Tchèques ont mis fin au suspens en une mi-temps (2-0) sur leur terrain. Peu importe le nombre de buts que les Girondins auraient pu mettre, cela n’aurait rien échangé au final. Rageant.

Bordeaux peut s’en vouloir. Cette élimination risque de rester en travers de la gorge de Ricardo et ses joueurs pendant quelques jours. Ils peuvent avoir pas mal de regrets car à part le premier match à Prague où ils n’ont pas été au niveau, ils ont souvent montré un beau visage. Entre une défaite rageante à l’aller contre Copenhague à la dernière minute et une double confrontation frustrante contre les Russes (une défaite et un nul), ils auraient pu espérer poursuivre leur aventure européenne. Mais avec zéro point au bout de trois matchs, c’était mission impossible ! Bordeaux est parti de trop loin dans cette poule pourtant largement abordable.