Ligue Europa: Tous les chemins mènent à Copenhague pour l’attaquant des Girondins Andreas Cornelius

FOOTBALL Le Danois des Girondins de Bordeaux va affronter pour la 4e fois de la saison Copenhague, son club formateur, ce jeudi (21h), lors de la dernière journée de la phase de poule…

Clément Carpentier

— 

Andreas Cornelius, l'attaquant des Girondins de Bordeaux.
Andreas Cornelius, l'attaquant des Girondins de Bordeaux. — Nicolas Tucat / AFP
  • Les Girondins de Bordeaux se déplacent à Copenhague lors de la 6e journée de Ligue Europa.
  • Andreas Cornelius va de nouveau retrouver son club de toujours avec qui il a une histoire très particulière.
  • Pour se qualifier, Bordeaux devra gagner et espérer une victoire du Zenit Saint-Pétersbourg à Prague.

Andreas Cornelius et Copenhague, c’est une histoire sans fin. Mais surtout, 24h de folie à la fin du mois d’août dernier. Entre le 30 et 31. Ce jeudi-là, le colosse danois (1,95 m) retrouve son club formateur avec l’Atalanta Bergame un an après son transfert lors du barrage retour de la Ligue Europa. Devant tous ses proches, il rate son penalty lors de la séance de tirs au but, ce qui élimine l’équipe italienne et qualifie son club de toujours. Le destin. Et celui-ci n’en a pas fini avec lui.

Une idée des Américains

Le lendemain, dernier jour du mercato, les Girondins à la recherche d’un attaquant depuis deux mois, se positionne sur lui : « La cellule de recrutement le connaissait mais c’est une idée des Américains et celle-ci est apparue sérieuse dès le départ contrairement à d’autres », explique un proche du dossier. Après avoir multiplié les pistes (De Jong, Pedro, Dzyuba, Krmencik, Morelos, etc.), le club tient son « grand attaquant. » L’affaire est ficelée en quelques heures.

Il débarque donc le vendredi après-midi à Bordeaux sous forme de prêt payant et avec une option d’achat de 7 millions d’euros. Dans le même temps, l’UEFA effectue le tirage au sort des phases de poule de la Ligue Europa. Et devinez sur quel club tombe les Girondins ? Copenhague. Enfin, il a offert une passe décisive à Younousse Sankharé lors du match Bordeaux-Copenhague (1-2), le 4 octobre dernier. Tous les chemins mènent donc à la capitale danoise pour Andreas Cornelius.

Moins brillant loin de Copenhague

D’ailleurs, il n’a pour l’instant jamais confirmé à 25 ans tout son potentiel loin de son club de cœur. Parti en 2013 à Cardiff après sa meilleure saison en carrière (18 buts en 32 matchs), il est de retour à la maison six mois plus tard où il va rester jusqu’en mai 2017. Pour sa deuxième expérience à l’étranger à l’Atalanta Bergame, ce n’est pas fou non plus (7 buts en 35 matchs). Même chose depuis son arrivée aux Girondins (deux buts et deux passes décisives en 15 matchs).

Mais, le Danois « a de vraies qualités comme sa frappe de balle qu’il n’utilise pas assez. C’est loin d’être un plot, il apporte dans le duel et sa technique est propre. En plus, il a une excellente mentalité », confie un membre du club. Son côté combattant est très apprécié par les supporters et en plus, il a eu la bonne idée de marquer dans les matchs importants (Lyon et Paris). Autant dire que ça fait beaucoup de signes pour qu’Andreas Cornelius joue un rôle primordial ce jeudi soir (21h) à Copenhague avec peut-être au bout une qualification pour les 16e de finale de la Ligue Europa.