Marseille: «Interdits mais solidaires...» Les supporters de l'OM pensent aux victimes du drame de la rue d'Aubagne

HOMMAGE Plusieurs groupes de supporters rendent hommage aux huit victimes des effondrements d'immeubles rue d'Aubagne...

J.S.-M.

— 

Partiellement à huis clos, le virage sud a rendu hommage aux victimes de la catastrophe.
Partiellement à huis clos, le virage sud a rendu hommage aux victimes de la catastrophe. — J. Saint-Marc / 20 Minutes

Face à Dijon, les joueurs de l’OM arborent un brassard noir. Les supporters, eux, ont sorti plusieurs banderoles en hommage aux victimes des effondrements d'immeubles rue d’Aubagne, lundi dernier. « Les ultras de Marseille partagent la douleur du quartier de Noailles…. Interdits, mais solidaires », peut-on lire en bas du secteur du Commando Ultra 84, un groupe suspendu après des craquages de fumigènes lors d' OM-PSG.

40.000 euros pour les sinistrés

« Noailles meurt, Marseille en deuil » : du côté des Marseille Tout Puissant, c’est carrément la banderole de la marche blanche de ce samedi qui a été exposée, en haut du virage nord. Les South Winners, qui ont fabriqué un tifo représentant Notre-Dame-de-la-Garde, expriment leur « soutien aux victimes et aux familles de la rue d’Aubagne » et les Dodger’s clament : « Marseillais Unis ».

Les joueurs de l’OM ont aussi rendu hommage aux huit victimes lors d’une minute de silence, avant le coup d’envoi. Jacques-Henri Eyraud a annoncé en fin de semaine dernière le don de 40.000 euros à la Croix-Rouge de Marseille, pour permettre l’achat de produits d’aménagement ou d’électroménager pour les sinistrés de Noailles.