Ricardo est toujours invaincu cette saison en Ligue 1.
Ricardo est toujours invaincu cette saison en Ligue 1. — Nicolas Tucat / AFP

FOOTBALL

Girondins de Bordeaux: Comment le «cérébral» Ricardo a remis de l'ordre dans la maison?

Invaincu en Ligue 1 depuis son retour, le Brésilien est à l’origine du redressement spectaculaire du club…

  • Avec Ricardo sur le banc, Bordeaux en est à cinq matchs sans défaite (trois victoires et deux nuls).
  • Le Brésilien apporte tout son calme et son expérience à une équipe qui en avait fortement besoin.
  • Il a su trouver un équilibre en relançant notamment des joueurs dans le trou.

Les journalistes aiment les faits. C’est bien connu. Et aujourd’hui, l’un d’eux illustre parfaitement tout le travail de Ricardo depuis son retour aux Girondins de Bordeaux début septembre : Il est toujours invaincu en Ligue 1 cette saison. En l’espace de quelques semaines, il vient de faire passer le club de la 19e place à la 7e à seulement deux points du podium.

Le duo Bedouet - Ricardo fonctionne à merveille pour le moment aux Girondins.
Le duo Bedouet - Ricardo fonctionne à merveille pour le moment aux Girondins. - Nicolas Tucat / AFP

Alors évidemment le Brésilien n’est pas le responsable de ce spectaculaire redressement car « c’est tout un staff (Eric Bedouet, Patrick Colleter et Pierre Espanol) qui nous apporte son expérience » comme le souligne Benoît Costil. Mais, le nouveau manager général de Bordeaux y est tout de même pour beaucoup. Là encore, il suffit de regarder les faits depuis sa nomination (cinq journées de Ligue 1) :

  • 3e du championnat derrière Paris et Lille (11 points sur 15)
  • 5e attaque avec 10 buts (deux buts par match)
  • 2e défense avec 4 buts encaissés (dont trois clean-sheet sur les trois derniers matchs)

Un peu de calme, ça ne fait pas de mal

Alors comment a-t-il fait pour sortir les Girondins de leur torpeur ? « Rien de spécial au quotidien car ce sont surtout ses adjoints qui sont très actifs dans l’animation des séances. Aujourd’hui, il y a un staff parfaitement complémentaire », glisse un dirigeant. C’est plus dans ce que dégage Ricardo qu’il faut chercher les bienfaits de sa méthode à en croire le gardien international :

C’est une personne qui a un côté très paternaliste, très calme, très posé dans ses propos. Il a ce côté rassurant.

A l’opposé donc du bouillant Gustavo Poyet, le Brésilien apporte beaucoup de sagesse grâce à son expérience. En période de crise, ça vaut de l'or.

Pour Eric Bedouet, c’est avant tout un fédérateur : « Il construit tout doucement son équipe. Il crée un groupe. Même quand on n’est pas d’accord dans le staff, il va, lui, apporter cette stabilité dont l’on a besoin surtout avec des jeunes joueurs. C’est très cérébral. » Pour les éclats de voix ou les grands gestes, il faudra repasser. Encore plus avec celui qui n’a rien le droit de faire sur son banc de touche faute de diplôme d’entraîneur.

Fin psychologue avec ses joueurs

S’il n’a donc rien révolutionné au niveau tactique (toujours le même 4-3-3), Ricardo a su soigner les têtes. Et ça marche du tonnerre à l’image d’Otavio. En difficulté depuis son arrivée à l’été 2017, le milieu de terrain brésilien est devenu indispensable aux Girondins de Bordeaux en quelques semaines. On peut aussi citer, en exemple, le match de Vukasin Jovanovic contre Nantes. Alors que le défenseur serbe n’avait joué depuis 10 mois, il a réalisé une excellente rencontre dimanche. Son entraîneur n’y est sûrement pas pour rien.

Au fil des semaines, son équipe lui ressemble aussi de plus en plus. Comme le démontrent les chiffres, les Girondins sont devenus extrêmement solides. Ça rappelle déjà le Bordeaux de la première période du Brésilien en Gironde (2005-2007). Et pour l’instant, les joueurs suivent le guide sans sourciller : « On l’écoute, on est aux ordres (rires) », s’amuse un Benoît Costil tout sourire quand il évoque « Mr Ricardo. »