OL-OM: Auteurs d'une semaine de rêve, les Lyonnais frappent un grand coup face à leur rival préféré

FOOTBALL L’OL a su faire voler en éclats les Marseillais, ce dimanche, au terme d’un choc intense marqué par un doublé de Bertrand Traoré (4-2)...

Jérémy Laugier

— 

Enorme hier soir, Tanguy Ndombele a été déterminant dans le succès de l'OL, à l'image de son travail sur le premier but d'Houssem Aouar.
Enorme hier soir, Tanguy Ndombele a été déterminant dans le succès de l'OL, à l'image de son travail sur le premier but d'Houssem Aouar. — Laurent Cipriani/AP/SIPA
  • L'OL a une nouvelle fois été le plus conquérant lors du choc entre Olympiques, ce dimanche à Décines (4-2).
  • Portés par le doublé de Bertrand Traoré mais aussi par le match énorme de Tanguy Ndombele, les Lyonnais reviennent à la hauteur de l'OM.
  • De son côté, Marseille est toujours autant en galère dans les gros chocs de Ligue 1.

La série commence à devenir plus que significative. Depuis le 11 novembre 2007, l’OM ne l’a pas emporté à Lyon. L’OL a une nouvelle fois frappé un grand coup dans ce choc des Olympiques dimanche en l’emportant 4-2.

Cet OL a de la ressource. On disait les Lyonnais moribonds après l’inquiétant nul à Caen (2-2). Une semaine plus tard, les joueurs de Bruno Genesio ont enchaîné l’un des plus grands exploits de leur histoire sur la scène européenne (1-2 à Manchester City) puis un net succès (4-2) contre l’OM, leur rival préféré dans la course au podium.

Cette semaine va forcément compter tant l’OL a atteint dans ces deux rendez-vous un niveau qu’on ne pouvait soupçonner. Après Maxwel Cornet mercredi, le héros inattendu ce dimanche a été Bertrand Traoré. Auteur d’un doublé (51e, 61e) et à l’origine du penalty inscrit par Nabil Fekir (4-1, 75e), le Burkinabé a sans doute signé son meilleur match sous le maillot lyonnais.

Ndombele encore énorme. Son début de saison était donc une anomalie. Peu en vue lors des cinq premières journées de L1, la révélation lyonnaise 2017-2018 a confirmé son récital de l’Etihad Stadium. Impressionnant à la récupération, Tanguy Ndombele y ajoute surtout une percussion de tous les instants. Il a initié avec brio les deux premiers buts lyonnais dimanche. A ce rythme, l’actuel international Espoirs peut prétendre à la liste de Didier Deschamps, surtout en raison de la grave blessure de Corentin Tolisso.

L’OM s’écroule encore dans un sommet. On pensait que les Marseillais avaient débloqué quelque chose avec leur succès à Monaco (2-3) le 2 septembre. Mais non, presque comme d’habitude, ils ont perdu le fil dans un choc de Ligue 1. Longtemps indécis, celui-ci a vu Marseille craquer dans les grandes largeurs après l’égalisation de Florian Thauvin (1-1, 40e). La soirée a notamment été cauchemardesque pour Duje Caleta-Car.

Enrhumé par Houssem Aouar sur l’ouverture du score (1-0, 28e), le Croate a été expulsé en fin de rencontre après un tacle désespéré sur Bertrand Traoré (83e). L’OM a même fini à neuf après la blessure de Clinton Njie (82e), auteur d’un but anecdotique sept minutes après son entrée en jeu (4-2, 82e). Et l’OL, qui aurait déjà pu être relégué à six points, est revenu à égalité avec Marseille. Un air de déjà-vu, non ?