Bordeaux-Strasbourg : Les Girondins se font hara-kiri pour commencer face au Racing (0-2)

FOOTBALL En infériorité numérique pendant presque toute la rencontre, les Bordelais ont fini par craquer…

Clément Carpentier

— 

Les Girondins de Lukas Lerager ont passé leur temps à défendre face à Strasbourg.
Les Girondins de Lukas Lerager ont passé leur temps à défendre face à Strasbourg. — MEHDI FEDOUACH / AFP
  • Bordeaux s’incline à domicile face à Strasbourg lors de la première journée de Ligue 1 (0-2).
  • Les Girondins n’ont rien pu montrer à 10 contre 11.
  • Une semaine importante les attend avec la Coupe d’Europe et le déplacement à Toulouse.

Parfois, il suffit de pas grand-chose pour faire basculer un match. D’un dégagement raté par exemple. Demandez à Benoît Costil, le gardien des Girondins de Bordeaux. On est à la 14e minute de jeu dans ce match de la première journée de Ligue 1 quand le gardien international se loupe complètement et entraîne dans la foulée l’expulsion de son défenseur, Pablo.

Rien n’allait dans le bon sens

Toujours prêt à assumer ses responsabilités, Benoît Costil reconnaît que son équipe « s’est tiré une balle dans le pied et c’est vraiment dommage. Parfois la balle, elle part de la même manière mais elle ne tombe pas sur l’attaquant adverse. Ça devait arriver, c’est comme ça ! » Même si ça ne ressemble « pas au scénario catastrophe, pour Paul Baysse, ça a fortement compliqué la suite du match. » Et franchement, Bordeaux n’avait pas besoin de ça.

« C’était déjà difficile avant le carton rouge. L’équipe avait déjà du mal. Nos quatre défenseurs n’avaient jamais joué ensemble. On avait le match de Coupe d’Europe dans les jambes. Il faisait chaud. Tout cela mis bout à bout fait que c’était trop compliqué aujourd’hui pour nous », résume l’entraîneur uruguayen des Girondins. D’ailleurs, Thierry Laurey, son homologue, lui, « compatit avec Gustavo Poyet. »

Vite se remettre à l’endroit la semaine prochaine

Ce dimanche, trop d’éléments étaient donc contre les Bordelais. Même le VAR n’est pas venu leur filer un petit coup de main sur une action plus que litigieuse sur Gajic dans la surface de réparation en fin de première mi-temps. Mais, l’arbitre a décidé de ne rien siffler. Malgré tout ça, il ne va pas falloir cogiter pour les coéquipiers de Paul Baysse après la digestion, « il faudra repartir au combat dès jeudi (match retour du deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa) car c’est une rencontre importante pour le club. »

En tout cas, il va falloir vite s’habituer à ce doublon Ligue 1 - Coupe d’Europe lors de ce mois d’août car sinon les Marines et Blancs pourraient y laisser des plumes. Et faire perdurer cette mauvaise habitude depuis plusieurs saisons de courir après tout le monde toute la saison. Le déplacement à Toulouse dimanche prochain s’annonce déjà comme important.

>> A lire aussi : Bordeaux-Strasbourg: A son rythme, le Racing réussit le coup parfait face aux Girondins (2-0)

>> A lire aussi : Mercato: L’attaquant Jimmy Briand va rejoindre les Girondins de Bordeaux

>> A lire aussi : Mercato Girondins de Bordeaux: Le jeune croate Toma Basic s'engage pour 4 ans